Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 17:08

     Et l’amour enfin, ce peut être très sérieux, voire tragique, mais aussi empreint de petites douceurs…

     Souvenez-vous : Fêtez les voisins, c’est bon pour la santé ! : http://www.michel-lerond.com/article-fetez-les-voisins-c-est-bon-pour-la-sante-123924324.html

     Et puis aussi : Nicole a fait son école : http://www.michel-lerond.com/article-nicole-a-fait-son-ecole-125539733.html

 

     Alors l’Amour ? Des moments forts de joie immense et parfois de peine tout aussi immense… Mais l’Amour c’est aussi des petites douceurs :

  • C’est l’histoire d’une petite fille qui demande à sa maman comment sait-on que l’on est amoureux. La maman répond que c’est lorsque l’on sent plein de petits papillons dans son cœur... L’expression est très jolie, mais en plus elle est très juste : ça voltige de partout, certains arrivent, d’autres partent, on n’y comprend rien, mais ça virevolte dans tous les sens et c’est très beau !
  • Il y a quelque temps, à la radio, quelqu’un disait : « Le seul remède contre la vieillesse, c’est l’Amour ». Vieillissons amoureux !
  • Enfin, c’est l’histoire d’un chat et d’une belette : Jean de La Fontaine avait écrit la fable « Le chat, la belette et le petit lapin » une sombre histoire de belette et lapin plaideurs qui, à la fin, se font croquer par le chat… Pour notre part nous préférons cette douce histoire, réécrite pour la circonstance : La belette et le chat.

     C’est l’histoire d’une belette et d’un chat qui auraient pu se disputer les mêmes proies, ou au mieux s’ignorer. Mais il n’en fut rien. Le chat, impressionné par le long corps fin de la belette qui parvenait à se faufiler partout l’appelait petite belle, ce qui en langage humain signifie petite femme. La belette, elle, était toute émoustillée par les ronronnements de son congénère ou par ses pattes de velours qu’il passait sur son dos… Que ne fut pas leur surprise quand ils apprirent, de la bouche d’un vieux naturaliste, que le terme belette s’emploie en français pour désigner affectueusement une femme charmante ! C’est alors qu’ils décidèrent que l’Amour valait mieux que la sauvagerie, se prirent par les pattes et apprirent à ronronner ensemble en savourant ces moments délicieux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond
commenter cet article

commentaires

Christine 24/08/2015 14:23

Elle n'a pas pris racine et le temps la rend invisible mais je sais que j'ai vu mon amie la Rose dominer le Grand Mont dans la chaleur de cet été. C'est au nom de la Rose que le ciel était si doux et la terre des hommes si belle

Michel Lerond 25/08/2015 08:24

Merci encore Christine de cette Rose sur le Grand Mont et de ce souvenir si poétique et amical.
Michel

Christine 24/08/2015 14:21

Elle n'a pas pris racine et le temps la rend invisible mais je sais que j'ai vu mon amie la Rose
dominer le Grand Mont dans la chaleur de cet été. C'est au nom de la Rose que le ciel était si doux et la terre des hommes si belle...

Danielle 11/08/2015 20:37

Comme ton inspiration estivale nous offre de jolis mots en partage ! Et comme chacun le sait, les mots, toujours font sens....Bon sens, sens unique....sur le chemin de l'amour humaine!
Merci à toi!

Michel Lerond 12/08/2015 07:45

Merci Danielle de cet avis d'une poétesse avisée !
Michel