Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 08:02

     A chaque période de soldes, les réductions des prix sont de plus en plus attractives et laissent parfois perplexes sur leur montant. S’il s’agit là de réductions relatives à des biens matériels, c’est encore plus étonnant quand ces pourcentages concernent… le vivant. Périodiquement, différents organismes internationaux nous informent sur la diminution du nombre d’espèces vivant sur la planète. Et voilà que le WWF (Fonds mondial pour la nature) vient de nous apprendre qu’en 40 ans, la planète Terre avait perdu plus de la moitié de ses animaux sauvages ! Non ce ne sont pas les soldes, mais le fait que nous surexploitons notre planète et ainsi la mettons en péril. A moins que nous soyons en train de solder notre avenir… Actuellement, pour satisfaire tous nos besoins, il faudrait l’équivalent de 1,6 planète, ce qui est bien sûr impossible.

     Partout sur la planète, les écosystèmes sont mis à mal et la tendance semble s’aggraver, malgré toutes les mesures prises ici ou là. C’est ce que met en évidence l’étude réalisée tous les 2 ans par la Zoological Society of London et l’ONG Footprint Network portant sur un suivi de 14 152 populations animales de 3 706 espèces différentes de vertébrés.

     La tendance à la régression est claire, montrant une baisse de 58 % des populations entre 1970 et 2012. Ce sont les milieux d’eau douce qui ont été les plus affectés avec une perte de 81 % pendant la même période ! Si ce rythme est maintenu, on devrait passer de 58 à 67 % de diminution d’ici 2020, concrétisant ainsi la sixième extinction des espèces terrestres, dont nous sommes en partie responsables. Ce recul est dû essentiellement à l’agriculture et la déforestation (l’agriculture génère 80 % de la déforestation mondiale), l’urbanisation et l’exploitation minière. Sont imputables aussi la surexploitation (pêche notamment), la pollution et les changements climatiques dont on commence à percevoir les effets sur la biodiversité.

     C’est surtout depuis les années 1970 que nous coupons des arbres à un rythme supérieur à celui de leur croissance, que nous prélevons plus de poissons dans les océans qu’il n’en naît, et que nous rejetons davantage de carbone dans l’atmosphère que les forêts et les océans ne peuvent en absorber. Avec une population mondiale de 10 milliards d’humains vers 2050, nous aurons besoin de 2 planètes…

     Que faire face à un tel défi ? D’abord en avoir conscience et prendre les mesures nécessaires pour préserver le capital naturel à l’échelle planétaire, consommer en harmonie avec les disponibilités et instaurer une gouvernance mondiale des ressources. Il ne s’agit pas de revenir à la préhistoire, mais d’inventer un nouveau modèle. Refaire le monde, quel beau défi ! Courage !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond
commenter cet article

commentaires

Augé Stéphan 13/12/2016 09:51

Hélas c'est une réalité que (presque) tout le monde connaît mais rien n'empêche aux humains de vouloir toujours plus. L'espace entre les parallèles à l'équateur où la vie reste possible diminue alors que la population ne cesse de croître ! Inévitablement le déséquilibre va s'amplifier. Ne pas oublier non plus qu'un faible pourcentage de la population humaine exploite le reste de ses congénères. Combien d'enfants exploités pour tirer de notre pauvre terre les métaux de plus en plus rares nécessaires à nos smartphones, tablettes, ordinateurs,.. et aussi pour les batteries, cellules photovoltaïques, ... nécessaires à la production d'une énergie dite "propre" ? Courage à nos enfants, petits-enfants, etc.. mais je ne me sens pas très fier de leur laisser une telle situation !!

Michel Lerond 16/12/2016 09:54

Merci Stéphan de ce complément d'information. Je crois que tout est dit. Il n'y a plus qu'à !
Michel