Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 07:45
  1. Des robots plutôt que des abeilles

     La révolution numérique et internet nous ont familiarisés avec l’intelligence artificielle, mais il se pourrait bien que nous n’ayons vu que le début de cette nouvelle étape de l’humanité. Depuis peu, par exemple, les drones ont démultiplié les possibilités de prise de vue, de surveillance discrète, voire d’actes de guerre. Les robots, déjà existants depuis un certain temps, profitent de cette avancée technologique pour devenir des auxiliaires super-doués des hommes, voire des concurrents redoutables, qui cependant peuvent les soulager de tâches ardues.

     C’est en 1956, aux Etats-Unis, qu’est admis le principe d’enseigner à une machine un comportement « intelligent ». C’est 60 ans plus tard, en 2016, que deux réseaux d’intelligence artificielle ont réussi à communiquer entre eux sans intervention humaine… De quoi frémir ? Comme toujours, ces avancées technologiques visent d’abord une amélioration des conditions de vie. Par exemple, c’est le cas lorsque l’Ecole polytechnique de Lausanne projette la construction de spatioports pour drones en Afrique afin de permettre des livraisons de médicaments ou autres par des drones autonomes. On a beaucoup entendu, ces derniers temps, l’inquiétude que suscite cette révolution industrielle en matière de suppression d’emplois, même s’il faut aussi des emplois pour concevoir et fabriquer les robots. Certains économistes estiment cependant à 5 millions le nombre d’emplois détruits par les robots, à l’échelle mondiale d’ici 2020. Les taxis-robots sont déjà là, les voitures sans chauffeur arrivent et tout cela va impacter le transport urbain, les parkings, les voies de circulation… avec des conséquences encore bien difficiles à estimer.

     Les robots, de plus en plus performants, pourraient-ils aussi corriger nos erreurs ? Nous avons évoqué à plusieurs reprises sur ce blog les inquiétudes concernant la disparition des abeilles. Celles-ci sont essentielles à la pollinisation alors que leur nombre ne cesse de chuter, à l’échelle mondiale, à un rythme sans précédent, du fait de maladies parasitaires et de l’utilisation abusive de pesticides. C’est environ le tiers de notre nourriture que nous devons aux abeilles : cultures, fruits et légumes. Mais plus d’inquiétude, des ingénieurs d’Harvard sont en train de mettre au point les RoboBees des robots pour remplacer les abeilles ! Ces mini machines de 3 cm et pesant 80 mg seraient capables de battre des ailes 120 fois par seconde pour suppléer aux abeilles, ce qui n’est pas sans poser de questions sur la relation homme-nature. Des chercheurs japonais ont inventé un mini drone équipé d’un gel spécial qui permet de polliniser les fleurs en pratiquant comme les abeilles. Les robots nous sauveront-ils si nous persistons dans nos erreurs ? La question peut angoisser un peu, mais ce n’est encore rien… par rapport à ce qui suit !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond
commenter cet article

commentaires

lenormand 09/03/2017 08:47

François Rabelais."Science sans conscience n'est que ruine de l'âme".