Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 21:23

     L’agriculture a considérablement évolué ces dernières décennies, mais pas toujours comme l’auraient souhaité les consommateurs, et a fait l’objet de critiques répétées. Mais de nombreux indices annoncent d’autres évolutions vers un plus grand respect de l’environnement (http://www.michel-lerond.com/2017/01/agriculture-la-revolution-en-marche-1/4.html). Parmi ces évolutions le concept de permaculture, la culture permanente, fait son chemin. Il s’agit en effet de replacer l’homme au cœur de son environnement, de protéger les ressources naturelles et la biodiversité en pratiquant une agriculture paysanne qui parvienne à nourrir les populations locales. Ces grands principes valent aussi bien pour les pays développés ou les pays en développement, les grandes surfaces agricoles ou notre jardin potager !

     L’agriculture doit permettre à toutes les populations de se nourrir par elles-mêmes, d’autant plus que 80% des personnes souffrant de la faim sont des ruraux souvent spoliés de leurs productions compte-tenu des exportations vers les pays les plus développés. La permaculture doit donc prendre en compte les territoires pour mieux répartir les richesses.

     Inventé en Australie dans les années 1970, ce concept s’inspire tout simplement de la  nature. Plutôt que de faire appel à des intrants, la permaculture « copie » la nature, et exploite les capacités des plantes et des micro-organismes à créer de l’humus, elle utilise au mieux les ressources : l’énergie du soleil, l’azote, l’eau, etc. Elle ne rejette pas les « mauvaises herbes » mais cherche à composer avec elles, elle favorise les interactions, prends soin du sol, associe des cultures et gère leur succession. Elle repose sur un principe essentiel : positionner au mieux chaque élément de façon qu’il puisse interagir positivement avec les autres. La permaculture, une technique mais aussi une philosophie qui veut prendre soin de la Terre et des Hommes, en partageant équitablement les ressources. De ce fait elle est bien adaptée pour les petites surfaces pourvu que l’on ait une bonne connaissance du fonctionnement du vivant. Bien adaptée, la permaculture rejoint l’agriculture biologique pour une pratique durable, économe et productive.

     Bien que pratiquée, sans le savoir, depuis la nuit des temps, la permaculture, science, philosophie et art de vivre tout à la fois, est une révolution , une réconciliation de l’Homme et de la Terre.

     Pour vous initier, nous recommandons l’ouvrage de Joseph Chauffrey : Mon petit jardin en permaculture. Durable, esthétique et productif ! Editions Terre vivante, 2016. 120p.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond
commenter cet article

commentaires