Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 15:38

        En 2012 déjà, il y avait une présidentielle, cela rappelle des souvenirs. Côté écolo, c’était « Le Hulot ou la Hulotte ? » le 8 mars 2011. Relisez :

     Ainsi donc, dans le parti de l’écologie politique, il y aura le choix entre monsieur Hulot qui pourrait bien être aussi à l’aise en politique que le héros de Jacques Tati en vacances, et madame Joly, avec qui ce serait sans doute plus chouette (Hulotte, il va sans dire)… Certes Nicolas Hulot a une excellente analyse de l’urgence écologique,… des compétences indéniables de communicant et sans doute l’opiniâtreté nécessaire. Eva Joly a une réputation d’incorruptible, une ténacité à toute épreuve... Les sondages se suivent et… se contredisent. Mais selon les plus récents, Nicolas Hulot ferait autour de 6 % des voix et Eva Joly entre 8 et 10 %. Cet état de fait ne résulte-t-il pas de la confusion sémantique de départ ? A l’origine, les Verts s’appuient sur un courant en faveur de la protection de l’environnement et inventent le concept d’écologie politique, sans le nommer écologisme… Un parti de l’écologisme n’a pas plus de sens que n’aurait un parti de la culture ou un parti du sport. Pour prétendre gouverner, les écologistes devront choisir un jour entre cette stratégie d’un parti spécifique et autonome, ou bien une inclusion dans les grands partis afin de reconquérir le champ politique de l’intérieur. Faute de quoi, je crains que bien longtemps encore l’écologisme ne fasse des petits scores…

        En 2017, M. Hulot est donc au pouvoir ! Il doit lire mon blog ! Il est maintenant confronté à de nombreux défis, notamment en matière énergétique.        Alors voilà quelques conseils du 28 juin 2011 : « Sortir du nucléaire ? 4/4 ». Ne sait-on jamais, cela pourra servir à M. Hulot :

      … il nous faut préparer une transition pour produire de l’énergie électrique nucléaire sécurisée dans l’attente de nouvelles sources fiables. On peut imaginer plusieurs étapes :

     - D’abord un moratoire qui consiste à arrêter au plus vite les centrales nucléaires trop vieilles ou mal sécurisées…

     - Renforcer la sécurité des installations nucléaires dans le cadre d’une gouvernance mondiale…

       - Préparer l’après nucléaire… Certes, les énergies renouvelables ne sont pas toutes fiables, mais a-t-on fait les efforts de recherche nécessaires ? A-t-on procédé aux évaluations complètes des dispositifs existants pour en améliorer l’efficacité ?

       - S’interroger sur les monopoles énergétiques nationaux… Sans doute faut-il décentraliser et permettre davantage d’autonomie…

-

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond
commenter cet article

commentaires