Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

23 novembre 2017 4 23 /11 /novembre /2017 13:27

         Les humains sont parfois un peu désespérants, entre crimes, guerres, attentats ou autres… Que d’imagination pour faire mal ou détruire. Bien sûr cela ne concerne qu’une minorité d’humains, mais tout de même. La nouveauté, en fait, c’est la comparaison possible avec nos congénères les animaux. Les découvertes scientifiques se multiplient et nous apprennent de plus en plus de choses surprenantes sur les comportements animaux et leur intelligence qui n’est plus, ou de moins en moins, considérée comme le monopole de l’homme.

         Certaines expériences nous laissent pantois, quand par exemple un primatologue réussi à faire comprendre à un bonobo la signification de 3 000 mots ! Les jeunes chimpanzés apprennent à casser des noix en observant leurs parents. Ils savent aussi se soigner en ingérant certaines plantes, véritables pratiques culturelles.

          Les éléphants sont capables d’émotion, lors de la mort de l’un des leurs et affichent de la compassion devant un congénère blessé. Depuis très peu de temps, une étude menée au Kenya a révélé que les éléphants marchent la nuit et se cachent le jour afin d’échapper à la menace des braconniers.

          Les rats se révèlent très sociaux, sensibles et capables d’empathie, ce qui est assez inattendu. Les dératiseurs savent qu’ils sont vite repérés par les rats qui alors, mettent en place des stratégies d’évitement.

          Quand un éthologue peut discuter avec un perroquet sur la base d’un vocabulaire de 150 mots, on est tout de même étonné !

          Le Cassenoix d’Amérique est doté d’une mémoire hallucinante, en constituant des réserves de graines à l’automne dans 10 000 cachettes et en retrouvant environ 3 000 au printemps suivant !

          L’apprentissage existe chez les animaux, quand par exemple, les crocodiles apprennent à leurs petits à garnir leur tête de branche pour tromper les oiseaux qu’ils projettent de manger !

          Parmi les céphalopodes, on sait maintenant que la pieuvre est capable d’apprentissage et de répéter les gestes d’un semblable.

           Les abeilles peuvent voler jusqu’à 10 km de leur ruche et retrouver leur chemin grâce à leur mémoire…

           Ainsi les animaux n’en finissent pas de nous surprendre. L’homme n’a-t-il pas énormément à apprendre des animaux et ne devrait-il pas observer les animaux pour mieux faire face aux grands bouleversements à venir.

 

          Publication avancée du fait d'une absence prochaine. Mais le 5 décembre... j'ai dix ans !!

Partager cet article

Repost0

commentaires

Michèle Pasquis 08/12/2017 11:28

Bravo et félicitations MP

Michel Lerond 09/12/2017 08:20

Je suis très sensible à vos compliments. Merci.
Michel

Michèle Pasquis 08/12/2017 11:28

Bravo et félicitations MP

Michèle Pasquis 08/12/2017 11:27

Bravo et félicitations MP