Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

9 juillet 2018 1 09 /07 /juillet /2018 17:34

 

     Cette chronique est assez provocatrice, à dessein. Il faudra bien, en effet, dépasser un jour le tabou de la démographie mondiale, faute de quoi…

En 2017 la population mondiale a franchi le cap des 7,5 milliards de terriens, avec un rythme de croissance de 90 millions par an, soit 240 000 humains de plus par jour ! Un compteur en direct sur internet ajoute un terrien toutes les 0,38 secondes… Juste un rappel : 1 milliard de terriens en 1800, 4 milliards en 1970, 7,5 aujourd’hui et, si tout va bien, 10 milliards de terriens en 2050 puis de l’ordre de 11 en 2100. L’Afrique compte actuellement 1 milliard d’habitants et en comptera 2 en 2050. L’Inde et la Chine sont quasi à égalité avec 1,4 milliard d’habitants chacune, soit 4,5 milliards pour tout le continent asiatique qui devrait se stabiliser autour de 5,3 en 2050. Autant dire que la France, avec ses 70 millions d’habitants en 2050, soit un peu moins de 1 % de la population mondiale, ne sera plus qu’un confetti qui nous invite à un peu de lucidité…

     Nous le savons depuis des décennies et commençons enfin à en prendre conscience : nous sommes proches de l’épuisement des ressources terrestres et consommons « à crédit ». L’amenuisement de la biodiversité est grave parce que nous nous nourrissons de biodiversité. La dégradation de la qualité de l’eau est grave parce que l’on ne peut pas vivre sans eau. L’épuisement des ressources fossiles est grave parce que nous n’avons pas de solutions de rechange fiables, la filière des énergies vertes et les technologies du numérique demandant de grandes quantités de métaux rares qui sont… rares et localisés essentiellement en Chine. De plus les modifications climatiques sont graves parce qu’elles vont générer des pénuries en eau et en alimentation puis des migrations ingérables.

     Toute cette surconsommation est bien sûr liée à un effectif de consommateurs trop important. Il est donc urgent d’en revenir aux théories de l’économiste anglais Malthus (1766-1834) qui préconisait une limitation des naissances pour les accorder avec la disponibilité des ressources. Elémentaire mon cher Thomas ! L’Alerte solennelle sur l’Etat de la planète de fin 2017, signé par 15 000 scientifiques, ne dit pas autre chose : Déterminer à long terme une taille de population humaine soutenable et scientifiquement défendable tout en s'assurant le soutien des pays et des responsables mondiaux pour atteindre cet objectif vital.

     Nous sommes à l’aube d’un bouleversement du monde qui ne sera pas sans poser de nombreuses questions quant à l’équilibre démographique, économique, culturel et bien sûr environnemental de notre si chère petite planète. Il est plus que temps, mais il est encore temps. Bon courage !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Robert Meyer 10/07/2018 13:42

Merci Michel d'avoir eu le courage d'aborder franchement cette question ... il y a plein de facteurs qui jouent sur le réchauffement climatique, mais le facteur numéro 1 est la surpopulation. Malheureusement les chefs, qu'ils soient politiques ou religieux, ne veulent pas en entendre parler. Pour eux il faut dominer par le nombre et aussi pour avoir un vivier suffisant pour alimenter la prochaine guerre ... peut-être que si les peuples se révoltaient contre ça ?
Amitiés
Robert Meyer

Michel Lerond 11/07/2018 08:57

Merci Robert de cette approbation. Il reste du chemin à parcourir, en souhaitant que la régulation nécessaire ne vienne pas, effectivement, par la violence...
Michel