Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 08:34
  1. Un grand malaise :

     La France vient de connaître un de ces épisodes qui font la France. Après les bonnets rouges en 2013, nous connaissons les gilets jaunes de 2018… Cela nous rappelle des souvenirs anciens, comme mai 1968 par exemple, où les étudiants, puis les ouvriers, déploraient la dureté de leurs conditions de travail et voulaient bénéficier d’une meilleure reconnaissance. Le thème de l’environnement, accessoire et sous-jacent, était néanmoins présent, importé des Etats-Unis sous l’impulsion du New Age, un courant spirituel un peu confus qui se voulait pacifique, alternatif et écologique. En 2018, c’est l’environnement qui marque le départ de la contestation avec l’augmentation du prix de l’essence du fait de la taxe carbone. Le thème du pouvoir d’achat a vite pris le dessus avec, à nouveau, l’expression d’un mal être généralisé.

     Voilà en fait des siècles que les classes dites « inférieures » se sentent méprisées et de temps à autre élèvent le ton pour se faire entendre, avec un temps fort que fut la Révolution française de 1789. Force est de constater que nous n’avons toujours pas réussi à résoudre cette équation qui consisterait à donner à chacun sa place dans la société, avec reconnaissance pour sa contribution au bien-être général, dans une harmonie pacifique. Il est vrai que lorsqu’un PDG, d’une entreprise importante certes, perçoit 5 à 600 fois le Smic, ou qu’un politique tire trop d’avantages de son mandat, on peut craindre que les « bas de l’échelle » trouvent cela amer… Mais souvent, hélas, le mouvement de contestation, légitime au départ, dérape sous l’impulsion des plus radicalisés ou du fait de casseurs qui profitent de l’occasion pour « jouer à la révolution ». Les violences, insultes et dégradations diverses deviennent alors intolérables, appellent à la réaction forte du pouvoir et c’est un enchaînement qui se répète de siècle en siècle avec une spirale de la violence, dérives et excès entre contestation/répression. Le débat devient alors très difficile jusque parfois, le renversement du pouvoir en place. Il faudrait aussi que certains médias fassent preuve d’un peu plus d’objectivité, en ne recherchant pas toujours le « scoop » au risque de passer à côté de l’analyse de fond. Ces défauts de hiérarchisation de l’information nuisent à la cause initiale et mettent de l’huile sur le feu…

     S’il est légitime que le pouvoir en place réagisse en assurant l’ordre public, il doit d’abord prendre en compte le mal être d’une partie de la population pour y apporter des remèdes d’urgence afin de « calmer le jeu », et il faut aussi qu’il « revoie sa copie » pour répondre à l’angoisse montante de notre société face aux interrogations du futur : sans doute le pouvoir d’achat et la reconnaissance au travail, mais aussi les modifications climatiques ou l’érosion de la biodiversité, pour lesquelles la prise de conscience est maintenant réelle, enfin. C’est cela qui devrait constituer la base du « Grand débat national », afin d’apporter des réponses au stress, à l’anxiété, voire l’angoisse d’une grande partie de la population. Entendez-vous dans les campagnes cette clameur qui monte, annonciatrice de bien des tourments. Faisons, tous ensemble, que ce pressentiment ne soit qu’un mauvais rêve vite oublié…

 

A suivre : 2. Répondre à l’urgence – 3. Sortir du « vieux monde » - 4. Revenir à l’essentiel.

 

Des solutions plus détaillées sont proposées pour construire ce monde nouveau dans « Faire passer le message », une vision personnelle sur les grandes thématiques de l’environnement.

Faire passer le message - Persée, Paris, 2018.- 158 p. - 14€20 : https://www.editions-persee.fr/catalogue/recits/faire-passer-le-message/#.W1hl6sIyWpo

Partager cet article

Repost0

commentaires