Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

18 février 2019 1 18 /02 /février /2019 17:08

2. Apprendre le b a ba de la nature

     Les fondamentaux de l’école, lire, écrire et compter, devraient aussi intégrer les bases de notre relation biologique à la nature, ceci dès la maternelle et le primaire. Notre système éducatif reconnaît surtout l’intelligence conceptuelle (priorité aux maths), écartant les formations professionnelles, jugées secondaires, voire destinées aux faibles. Les intelligences manuelle ou sensible ne sont considérées qu’au second plan.

     Répétons-le, il faudrait retenir 4 mesures prioritaires pour que l’éducation à la nature trouve enfin sa place dans la société française :

  • Apprendre le b a ba de notre relation biologique à la nature. Ceci en maternelle et primaire, en adaptant le niveau bien sûr.
  • Au cours des études secondaires, donner à l’enseignement de l’écologie / environnement / développement soutenable le rang de discipline principale avec l’expression écrite et orale.
  • En supérieur, enseigner les données concrètes relatives à ce triptyque (bases de l’écologie / manière de se comporter individuellement / gouvernance collective) dans toutes les filières.
  • Dans toutes les formations professionnelles, enseigner les aspects spécifiques des futures professions concernées quant à leur impact sur la nature.

     La mise en place d’une telle évolution ne peut pas être instantanée et nécessite des réflexions préalables. La montée en puissance des risques environnementaux génère une demande sociale forte et un besoin considérable d’information. La pédagogie traditionnelle était adaptée à un monde stable, ce qui n’est plus le cas. L’éducation à l’environnement est une éducation civique concrète tournée vers la vie en société qui vise à amener l'homme à s'intégrer dans le monde où il évolue et à l'aider à agir rationnellement. L’éducation à l’environnement permet de replacer l'enseignement dans le temps et dans l’espace géographique. Il est nécessaire d’évoquer la destruction des milieux et la disparition des espèces en interférence avec l’histoire, la géographie et l’économie de tel pays ou de telle région. Il faut admettre que la formation doit s’adapter à une évolution constante des connaissances et devra s’étendre sur toute l’existence. Enfin, l’éducation à l'environnement nécessite la découverte des milieux et paysages régionaux et la rencontre avec des praticiens.

     Il faut maintenant sortir l’éducation à l’environnement de son relatif isolement culturel et la recadrer dans un contexte plus large pour constituer un axe essentiel d’une réforme en profondeur de l’enseignement.

 

A suivre : 3. Repenser les priorités de la société

Partager cet article

Repost0

commentaires