Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

25 février 2019 1 25 /02 /février /2019 14:33

3. Repenser les priorités de la société

     Outre une vie en harmonie avec la nature, le mieux vivre ensemble est largement à réinventer, il s’appuie sur la solidarité et le civisme. C’est dans cet esprit que nous avons évoqué depuis longtemps la création, en parallèle à la formation scolaire, d’un véritable service civique. Celui-ci semble se mettre en place avec le Service National Universel (SNU), mais il faut maintenant aller plus loin. On peut imaginer que ce temps citoyen permette de constituer une force d’intervention disponible lors des catastrophes naturelles (séismes, inondations, tempêtes, incendies de forêts, etc.) en Europe d’abord et sur tout théâtre planétaire où l’urgence le demande. Ce service pour tous les jeunes, garçons et filles, sans aucune dispense, permettrait aussi de retisser des liens dans une société qui perd le sens du collectif. Ce temps citoyen pourrait être utilisé également à compléter la formation de base non apportée par l’Ecole : apprentissage des gestes qui sauvent, de la conduite automobile, etc. Ainsi structurée, la solidarité pourrait alors s’installer dans une société organisée et majeure où chacun se sent responsable et acteur d’un futur commun.

     Une autre priorité qui doit être enseignée sur des bases nouvelles, c’est l’économie. L’oikonomia (éthymologie grecque de économie), c’est bien « l’administration de la maison », et là tout est à revoir afin de satisfaire les besoins réels de la population plutôt que la cupidité… La logique actuelle répond à un impératif de résultat immédiat, de rentabilité directe de l’effort produit, sans véritable souci de l’avenir. Il faut d’abord penser les besoins primaires avant d’envisager autre chose et apprendre à acheter mieux plutôt que d’acheter plus. L’entreprise, base de notre système économique, devrait changer de nature en s’orientant vers la notion de service et d’épanouissement humain, plutôt que vers le consumérisme. On pourrait rêver d’un monde où l’économie s’appuierait d’abord sur les besoins et répartirait l’emploi en le partageant. Pour le moment, ce sont souvent les difficultés d’insertion qui prévalent avec un accroissement du chômage. Cela suppose une évolution de nos modes de production, de distribution et de consommation vers une économie différente. Cela relève de l’éducation !

Pour devenir un véritable incubateur du futur, l’école doit faire sa révolution en enseignant la nature, la solidarité, le civisme et aussi une conception plus humaine de l’entreprise et du travail. Allez, tout le monde au boulot !

 

Des propositions plus détaillées pour construire ce monde nouveau : Faire passer le message - Persée, Paris, 2018.- 158 p. - 14€20 : https://www.editions-persee.fr/catalogue/recits/faire-passer-le-message/#.W1hl6sIyWpo

Ou dans toutes les bonnes librairies ! 

Partager cet article

Repost0

commentaires