Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

1 juin 2020 1 01 /06 /juin /2020 11:46

Une grande leçon :

     Depuis un demi-siècle, les innombrables discours, actions en tous genres et conférences internationales n’ont pas été entendus par les décideurs politiques… Nous y voilà donc, devant le mur ! Sur les origines de cette crise du Covid19, il est bien acquis que la déforestation favorise les contacts entre l’homme et la faune sauvage porteuse de virus, que le dégel du permafrost va libérer des microbes, que les élevages intensifs sont des foyers potentiels de contamination, soit des nouveaux risques épidémiques en perspective.

     Cette crise nous a fait prendre conscience, pour de bon, que nous étions dans l’ère de la communication, avec une omniprésence du numérique qui nous permet de communiquer, travailler ou éduquer les enfants en étant confinés. Le monde est à l’arrêt mais fonctionne quand même ! Inversement on a découvert aussi les limites du numérique, tant il est difficile de se passer de tout contact humain. Cette crise a été un révélateur des inégalités de notre société. Le confinement a pu être très différent selon que l’on habite un pavillon avec jardin ou un petit appartement, avec enfants et vue sur le mur d’en face… C’est aussi une leçon pour les concepteurs de l’urbanisme. Comment réinventer des lieux de citoyenneté pour être chacun chez soi tout en gardant le contact avec les autres dans l’espace public. Cette crise peut annoncer aussi un certain retour vers la campagne, en ayant montré la possibilité du télétravail et les possibilités de recréer des emplois ruraux, avec les avantages en termes de cadre de vie.

     On a appris, par cette crise que le « marché » ne peut pas tout. Avec la moitié de l’humanité en confinement, une des conséquences va être une récession mondiale sans précédent depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Le souci de protéger les populations l’a emporté sur le risque d’effondrement de l’économie, il faut s’en réjouir, mais l’économie reprend ses droits… et le dilemme n’est pas entre la Bourse et la vie, il faut réinventer la société mondiale. Alors que l’on rabâche depuis des années qu’il faut corriger la trajectoire, voilà qu’en seulement deux mois, toute l’économie s’est effondrée, avec en France une perte de revenu de 10 %, qu’il faudra bien répercuter sur les contribuables… Les économistes n’avaient pas imaginé une telle situation et sont un peu… dépassés ! Alors, augmenter les impôts, les taxes, réduire les dividendes, prélever sur les comptes épargne, réduire les retraites, recourir à l’Europe ?... ou changer de paradigme ! Bien plus qu’une crise économique, nous allons vivre une crise sociale, sociétale, profonde. C’est un défi immense, difficile à relever, mais une opportunité formidable de repenser le monde pour l’Humain.

A suivre : Et maintenant, anticiper

Partager cet article

Repost0

commentaires