Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

24 janvier 2021 7 24 /01 /janvier /2021 07:55

C’est en 2016 que la Ville de Paris, la Métropole Rouen Normandie et la Communauté de l’agglomération havraise ont lancé un appel à projet « Réinventer la Seine » pour réaménager 35 sites avec des usages innovants. C’est dans ce contexte qu’il était prévu de reconvertir le chai à vin de Rouen (près de l’esplanade Saint- Gervais) en casino. Ce projet est finalement abandonné, au motif qu’il supposerait des évolutions juridiques quasi impossibles. Peu importe l’argument, c’est une bonne nouvelle ! Quoi de plus représentatif, en effet, du monde d’avant qu’un casino, symbole de l’addiction aux jeux d’argent et de la cupidité…

Ce chai à vin a été construit au début des années 1950, sur la presqu’île de Waddington, entre la Seine et le bassin Saint-Gervais. Il fut le plus grand chai à vin d’Europe ! Ce bâtiment est maintenant désaffecté et muré.

Pour être innovant, pourquoi ne pas imaginer à cet endroit une « maison du futur » ? Une maison qui serait un lieu de rencontre, de réflexion, exposition et expérimentation sur le futur qu’il convient d’inventer pour l’agglomération de Rouen. La crise de la Covid-19 a bouleversé le monde et accéléré une prise de conscience salutaire sur la nécessité de changer nos façons de penser et agir.

Pour réaliser cette « maison du futur », il « suffirait » de reprendre le projet initial de casino, en l’inversant. Le lieu, le bâtiment et les aménagements prévus offrent un fort potentiel pour regarder l’avenir, plutôt que le passé !

Ce bâtiment du chai à vin est construit en briques et béton et compte trois étages desservis par des passerelles. Situé, si l’on peut dire « au milieu » de la Seine, le chai à vin bénéficie d’un emplacement emblématique pour Rouen. Le projet initial de transformation prévoyait d’envelopper le bâtiment d’un « nuage évanescent formé de panneaux de verre sertis d’une maille métallique translucide ». Il était prévu encore d’ajouter une grande terrasse belvédère, avec deux restaurants panoramiques et l’intérieur offre la possibilité une multitude d’espaces récréatifs. En somme, voilà un lieu magique pour regarder… le futur de Rouen !

Bref, ne changeons rien au projet initial… si ce n’est son objectif : inventer le futur !

Partager cet article
Repost0

commentaires