Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 09:30

A propos d’habitat aussi, on ne parle plus que développement soutenable. Réjouissons-nous que l’architecture, enfin, fasse grand cas de l’environnement. Ici ou là en France, les expériences et projets pilotes se multiplient.

Ainsi, l’architecture bioclimatique est devenue très tendance, même si sous ce vocable « nouveau » se cache bien souvent un retour au simple bon sens. Quoi qu’il en soit, l’architecture bioclimatique essaie de tirer profit des conditions naturelles en veillant à l’exposition du bâtiment, à exploiter des énergies renouvelables et utiliser des matériaux respectueux de l’environnement.

Partout, les réalisations se multiplient, en privilégiant surtout les innovations énergétiques, de la maison individuelle jusqu’aux éco-quartiers, en passant par toute sorte d’équipements collectifs. Un cas particulièrement intéressant est celui du Logis d’Osmoy, réalisé par le Collectif Poitevin pour le Logement et Sipea Habitat à Poitiers. Cette résidence a été lauréate du prix Confort de vie 2007 qui récompense les réalisations répondant aux critères d’accessibilité pour tous, de respect des exigences de développement soutenable et de basse consommation d’énergie. Cette maison relais offre une alternative de 14 logements pour des personnes en situation d’isolement ou de désocialisation. Des informations complémentaires sont disponibles sur les sites : www.asso.agglo-poitiers.fr/fiche.php?fiche_id=438&offset=238&ID_ville=8 et www.sipea-poitiers.fr

Sans doute peut-on aller plus loin encore, comme l’envisage le conseil régional de Haute-Normandie, en conditionnant les aides à la construction par le recours obligatoire à la HQE (Haute Qualité Environnementale).

Pourtant une préoccupation majeure de la fin du 20ème siècle, à savoir respecter les grandes caractéristiques régionales des constructions, semble assez oubliée dans cette nouvelle donne de la construction. Sous prétexte de maison « en bois » ou « bioclimatique », il semble que l’on excuse tout le reste. On pourrait pousser un peu plus loin la démarche et, à cette occasion, réinventer un habitat régionalisé, ceci particulièrement en milieu rural.

Comme toujours les bonnes idées ont aussi leur revers. Des constructeurs européens de maisons individuelles vont bientôt commercialiser des maisons préfabriquées, économiques et… écologiques. Veillons à ne pas tomber dans les écueils de la standardisation monotone de nos campagnes au prétexte… d’écologie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Société
commenter cet article

commentaires

Michel Lerond 05/05/2008 11:46

Merci Swingphil. Nous partageons les mêmes craintes. Soyons très vigilants.
Michel

Swingphil 02/05/2008 22:35

Les maisons Phoenix visait à apporter un habitat simple et peu cher pour tous. Résultat : les mêmes maisons dans toutes les régions. Aujourd'hui, il faut tout faire pour que la mise en place de ce label HQE ne soit pas la caution d'un uniformisation de l'habitat dans le paysage. Il en va de l'identité de nos territoires.