Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 17:48

Après une longue et douloureuse maladie, le parti socialiste français a laissé échapper, lors des élections européennes du 7 juin 2009, un râle qui laisse penser à certains qu’il est à l’agonie… Ainsi donc, à l’âge de 38 ans seulement, ce parti aurait cessé de vivre. Mais les partis politiques aussi sont mortels.

Les commentaires vont bon train sur cet épisode de la vie politique dont les Français, et les journalistes en particulier, raffolent. Après tout, peu importe qu’un parti disparaisse, si ce n’est en profiter pour s’interroger sur le sujet de fond. Comme toujours, lorsque l’avenir se trouble, il est urgent de revenir aux fondamentaux. Qu’est-ce que cela signifie au juste, la Gauche ? La question peut être pertinente dans un contexte où l’on voit les électeurs européens conforter les conservateurs au moment où une crise profonde appelle au changement, où les libéraux sont à la fois de Gauche et de Droite, où certains Etats de Droite nationalisent des banques, etc. Quel trouble !

Revenir aux fondamentaux est toujours un peu réducteur, afin de ne retenir que l’essentiel en formules lapidaires, pour être pédagogique. Alors le fondement de la Gauche, ne serait-ce pas essentiellement le partage du pouvoir. Ce qui s’oppose au cumul des mandats, au machisme électoral, au « Français d’abord »… Partager le pouvoir au sein de la nation, c’est garantir la liberté des individus. Partager le pouvoir entre les nations, c’est garantir la liberté des peuples. Si l’on partage le pouvoir, les décisions seront plus consensuelles et faciliteront le partage des richesses, donc l’égalité. Reste à préciser à quelle échelle géographique on se positionne. On partage entre Français, entre Européens ou entre Terriens ? Dans ce dernier cas il est clair que les pays du Nord devraient mettre en place une décroissance pour permettre aux pays du Sud de se mettre à niveau… Enfin, si l’on parvient à mieux partager les richesses, les raisons de conflits diminuent et ainsi la fraternité des individus et des peuples est mieux assurée. Si l’on inverse le raisonnement, assurer la Liberté, l’Egalité et la Fraternité suppose le partage du pouvoir :

-   Mettre fin au cumul des mandats, mais aussi accepter de participer à la vie collective, plutôt que se réfugier dans la contestation, etc.

-   Répartir les richesses, notamment l’alimentation et l’énergie, ce qui suppose une révision drastique de l’agriculture, des déplacements et de la géopolitique, etc.

-   Résoudre les conflits relatifs à l’accès à l’eau, aux ressources du sous-sol ou aux courants migratoires liés aux modifications climatiques, etc.

Pas si simple la Gauche. Devra-t-elle se refonder ou simplement naître ? Bon courage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Gouvernance
commenter cet article

commentaires

Danielle+Lerond 15/06/2009 18:07

J'aime tes utopies....

Michel Lerond 18/06/2009 12:02



Oui Danielle, ce sont des utopies. Mais l'utopie est sans doute nécessaire à la vie et à l'évolution du monde. L'utopie est sans doute une des différences entre l'Homme et l'animal, qui lui ne
doit pas en avoir.
Michel