Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 18:35

            Au tout début, il y avait le Big Bang. C’était il y a bien longtemps, 4,5 milliards d’années. Les premières traces de vie apparaissent vers - 3,8 milliards d’années, des bactéries ; puis des êtres pluricellulaires se développent vers - 2 milliards d’années, et la vie finit par grouiller avec algues, méduses, éponges vers - 500 millions d’années. La vie sort de l’eau, les reptiles, puis les mammifères vers - 200 millions d’années. Et enfin, nous, les plus beaux, les plus forts, les Hommes, avec Toumaï, notre plus ancien prédécesseur à – 7 millions d’années, le premier hominidé ! Puis arrivent Lucy et les autres, déjà – 3,6 millions d’années. Comme le temps passe ! Et là on est au Pliocène, la toute fin de l’ère tertiaire. C’est l’époque des Australopithèques.

         Suite à divers évènements volcaniques et autres, la concentration de dioxyde de carbone (CO2) est alors de l’ordre de 400 parties pour million (ppm), puis tout cela s’est stabilisé autour de 250 ppm jusque… vers 1960. Le monde continue, tout va bien, les civilisations humaines se développent, prospèrent, colonisent la terre, chauffent, brûlent, vroum, vroum… et la concentration de CO2 augmente régulièrement : 310 ppm en 1960, 340 en 1980, 360 en 2000, 395 en mai 2011, 397 en mai 2012, et encore un effort, oui bravo, 400 en mai 2013 ! Cela nous ramène au Pliocène… l’apparition de l’homme sur Terre !

Désormais, on sait que l’objectif de limiter, en 2100, le réchauffement à 2 degrés est quasi intenable. On sait aussi que, si nous parvenons à stabiliser le CO2 entre 400 et 440 ppm, on devrait limiter l’augmentation moyenne de la température terrestre entre 2,4 et 2,8 degrés, avec une élévation du niveau de la mer comprise entre 0,5 et 1,7 m. Il aurait mieux fallu ne pas dépasser les 350 ppm de CO2, ah que c’est ballot ! Nous aurons donc, comme prévu des effets tout à fait concrets du changement climatique : élévation du niveau des océans, destruction d’écosystèmes, évènements climatiques extrêmes…

Bien entendu, tout cela n’est pas désespéré, il ne s’agit que de changements et d’adaptations. D’ailleurs vous les entendez, sur tous les continents, dans toutes les instances internationales, ils répètent tous : progrès, croissance, compétitivité, développement et la croissance encore, gnarc !

Il fait un peu chaud, vous ne trouvez pas ? Pfff. Tiens, on les entend moins fort, ils répètent encore croissance, croiss… et puis, mais qu’est-ce que j’entends : gnarc, schrum, wouarf, grrrr, qué calore ! Mais pour sûr, on dirait des Australopithèques, les tout premiers hominidés. Ah, le retour aux sources, quel délice !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

écodouble 03/06/2013 15:42

On sait depuis 2009 que les multicellulaires sont apparus une première fois il y a 2,1 milliards d'années à la faveur d'une diminution de la teneur de CO2 dans l'atmosphère. Vers 1,2 millirds
d'années ils ont disparus à cause d'une élévation de ... la teneur en CO2.
Les ancètres des multicellulaires actuels réapparaissent il y a 600 millions d'années.
Alors question : Quand donc vont disparaître ces actuels multicellulaires, maintenant que le CO2 réaugmente considérablement ?

Et à titre d'info pour ceux qui nous gouvernent : Les mammifères sont des multicellulaires !
Ah ! Et précision aussi : Les humains sont des mammifères ! (Ne manquons jamais d'être précis lorsqu'on s'adresse à des débiles, fussent-ils ceux au pouvoir).

Voilà ! Maintenant, chers (très coûteux devrais-je dire) gouvernants, vous savez ce qu'il faut pour prendre les décisions qui s'imposent.
Did you understand ?

lenormand 28/05/2013 10:52

Bravo; en quelques mots voici un saisissant raccourci de "notre" parcours depuis le fameux big bang. Mais l'irresponsabilité totale de l'homme actuel - de nous tous- ne conduit- elle pas à un
nouveau big-bang destructeur pour celui-là? à une vertigineuse descente aux enfers. Dante ne pourra t-il pas redire très prochainement - à l'échelle des temps - : "Vous qui entrez ici, abandonnez
toute espérance "......
Il est encore temps de se ressaisir.

Michel Lerond 30/05/2013 10:45



Merci Robert et Rémi de cette lucidité que nous partageons. Il n'y a plus qu'à... !


Michel



Robert Meyer 27/05/2013 22:20

très bel article littéraire ... vers la science fiction ou le futur ??