Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 08:21

 

         Alain Carment nous a quittés brutalement, beaucoup trop tôt. C’était un homme lucide et courageux que je connaissais et appréciais depuis 25 ans. Il était venu me voir à l’Observatoire régional de l’environnement de Haute-Normandie, pour s’informer de nos activités et en quoi elles pourraient lui être utiles pour le Pays de Bray. Ce fut l’un des rares élus à faire cette démarche.

Alain Carment était né en 1950 à Gournay-en-Bray, d’une famille très modeste. Il n’a jamais quitté le Pays de Bray. Ouvrier menuisier, puis agent technique, il a effectué un parcours dans la vie publique à partir de mai 68, avec un engagement syndical, puis une vie militante politique et ensuite élective. Parce qu’il avait compris, disait-il, « qu’une fonction d’élu offrait davantage de possibilités pour mettre en œuvre des idées, des projets, défendre un territoire et ses habitants ». Il se disait de sensibilité sociale démocrate, fondée sur l’humanisme vrai, la justice sociale, la solidarité (à ne pas confondre avec l’assistanat), la laïcité et la tolérance.

Il fut successivement, conseiller général de Seine-Maritime (depuis 1987), maire de Gournay-en-Bray (1989-1995) puis de Montrôti, président de la communauté de communes de Gournay-en-Bray, et occupa différentes responsabilités au niveau du Pays de Bray en tant que président du Syndicat intercommunal d'élimination des ordures ménagères du Bray Sud ou président de la Commission Environnement du SMAD. Depuis 2004, des responsabilités importantes lui avaient été confiées au niveau du Département de Seine-Maritime en matière de déchets ménagers, pour la mise en œuvre d’une politique en faveur du développement soutenable avec notamment un volet efficacité énergétique et recours aux énergies renouvelables. Cette mission le passionnait et il s’y donna à fond, au risque de quelques « coups de gueules », tant le défi pour l’avenir de la Planète Terre lui paraissait important.

Alain Carment fut avant tout un ardent défenseur du territoire brayon auquel il consacrait son action politique depuis près de 25 ans. Il fut, à ce titre, un acteur authentique de la mise en œuvre du développement soutenable.

Il fut aussi l’un des premiers abonnés à mon blog et avait tenu à publier plusieurs de mes chroniques dans son magazine Regards sur le canton de Gournay-en-Bray. La chronique qui l’avait le plus marqué fut certainement « France, pays de la rouspétance ! » www.michel-lerond.com/article-34058669.html. Il m’assurait qu’il vivait cela au quotidien et que c’était vraiment épuisant…

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Gouvernance
commenter cet article

commentaires

shizrine 25/01/2011 09:51


ah oui Michel, c'est très bien de lui rendre hommage. Si je peux ajouter quelque chose c'est qu'il me semble que c'était lui qui prônait pour le désenclavement du Pays de Bray et si ma mémoire est
bonne, il disait qu'à ce rythme là nous serions bientôt des singes à qui l'on vient donner des cacahuètes, mais je ne garantis pas l'authenticité.


Michel Lerond 25/01/2011 10:16



Merci Shizrine. Je ne connais pas ces propos, mais ils pourraient être d'Alain Carment. Il savait aussi avoir de l'humour un peu cynique.


Michel



claude BARBAY 25/01/2011 09:00


C'est avec la même tristesse que j'ai appris le décès d'Alain, l'un des rares élus à prendre nos questionnements sur l'avenir de la planète et des générations futures au sérieux.
C'est grâce à sa persévérance que nous fumes associés à la révision du Plan départemental "déchets" car alors que pour les services de l'Etat nous sommes des interlocuteurs reconnus et compétents,
pour les services du Conseil Général nous étions des inconnus.
Nous fîmes ensemble du bon travail et sa disparition va laisser pour nous associations de Protection de la Nature et de l'Environnement un grand vide.
Merci Michel de l'évoquer ainsi en vérité tel qu'il était, un élu plein d'humanité, c'est si rare.


Michel Lerond 25/01/2011 10:14



Merci à Toi Claude.


Michel