Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 08:15

 

            Alexandre a un gros tracteur, un très gros tracteur. La moisson de l’an dernier a été très bonne, excellente même et il en a profité pour remplacer son vieux Jaune Dair par un Hollande flambant neuf. Alexandre roule vite avec son gros tracteur, il veut montrer sa puissance, sa réussite. Sur les petites routes de campagne, mieux vaut ne pas le croiser… vu qu’il n’y a plus la place. Que voulez-vous, les routes ne sont pas assez larges. Alors, bien sûr, parfois il croche un panneau de signalisation. Mais que voulez-vous, ils ont été placés tellement près de la chaussée… Ou bien il laboure presque sur la route. Mais que voulez-vous, faut que ça soit propre et ne pas laisser de place aux mauvaises herbes…

On a raconté à Alexandre l’histoire de son arrière grand-père, Jules. Il était « livreur » chez son gendre Roger, lui-même « marchand de bestiaux » qui, en gros, achetait des vaches, veaux, cochons, le moins cher possible pour les revendre le plus cher possible. Et Jules, déjà bien âgé, était chargé de livrer quelques uns de ces animaux à courte distance. Cela l’occupait et lui permettait de se croire encore utile. Jules partait donc avec sa carriole attelée à une vieille jument qui était sa compagne de longue date, et il emmenait une ou deux vaches, quatre veaux ou autre. Mais au retour Jules avait un gros coup de pompe et… s’endormait. C’est alors que la jument, qui connaissait parfaitement la route, ramenait l’équipage à la maison…

Alexandre n’a pas cru cette histoire, pourtant véridique ! Il faut dire qu’il n’a pas la fibre nostalgique et qu’une jument revienne à la maison sans guide lui paraît totalement ubuesque et d’une autre époque. Pourtant il n’a pas conscience qu’en fait, c’est lui qui est ringard… Rouler avec un gros tracteur, ou une grosse bagnole, avec plein de chevaux… sous le capot pour aller vite et montrer sa force alors qu’il n’y a pas de nécessité à cela, c’est un fantasme de la fin du siècle dernier !

La tendance en ce nouveau siècle, c’est justement de n’utiliser que les engins dont on a vraiment besoin. Tenez, par exemple, Patrick vient de s’installer au Point du Jour, un nom qui sent le renouveau. Sur deux hectares, il fait un peu de maraîchage, cultive des fruits qu’il revend sous forme de sirops ou confitures et élève quelques volailles. Il n’a que très peu de matériel, vu qu’avec son ânesse qu’il a appelée Jonquille, il peut faire les plus gros travaux et livrer sa marchandise à courte distance. Il travaille avec son épouse et à deux ils assurent un revenu correct.

Quand il croise Alexandre, il se dit que ce gars-là est vraiment de l'ancien siècle !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

lenormand 31/10/2013 20:15

Oui, ce serait parfaitement possible contrairement à ce que pensent tous les productivistes qui nous innondent de produits inutiles en nous empoisonnant nous-mêmes et la planète aussi.Vivre
raisonnablement de cette manière et vivre en même temps selon les règles imposées par les lobbies de la finance continuera sans doute jusqu'à ce que la terre n'en puisse plus et nous avant
certainement. Ceux et celles qui n'ont pas encore compris que le système productif breton actuel est totalement destructeur et obsolète seront à jamais sourds et aveugles à tout raisonnement
logique.

lucile 22/10/2013 10:32

on peut toujours rêver mais je crois que les 2 modes de vie vont encore s'affronter un certain temps!!

Philippe SAUVAJON 22/10/2013 08:36

Content de voir que tu as trouvé un acquéreur durable...