Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 08:24

Voilà quasiment 50 ans que je milite pour la nature, dont 35 en tant que professionnel de l’environnement… et je me demande toujours comment il est possible que la culture naturaliste soit aussi faible. Comme d’autres, j’ai participé à des dizaines et des dizaines de publications, films, émissions radio et télé, sorties nature, conférences, expositions, etc. et me désespère un peu parfois du piètre résultat auquel nous sommes arrivés.

Si j’en avais le pouvoir, je proposerais 5 mesures prioritaires pour que l’éducation à la nature trouve enfin sa place dans la société française :

- Inscrire les bases de l’écologie dans les fondamentaux de l’école : lire, écrire, compter et savoir le b a ba de notre relation biologique à la nature. Ceci en maternelle et primaire, en adaptant le niveau bien sûr.

- Au cours des études secondaires, donner à l’enseignement de l’écologie / environnement / développement soutenable le rang de discipline principale avec l’expression écrite et orale. 

- En supérieur, enseigner les données concrètes relatives à ce triptyque (bases de l’écologie / manière de se comporter individuellement / gouvernance collective) dans toutes les filières.

- Dans toutes les formations professionnelles, enseigner les aspects spécifiques des futures professions concernées quant à leur impact sur la nature.

- Dans la pratique professionnelle, sanctionner les comportements anti-nature.

Certes la motivation des jeunes a considérablement augmenté dans ces domaines, si l’on en juge par le nombre d’étudiants (de l’ordre de 42 000 en France) qui ont choisi des formations techniques et professionnelles, pour des diplômes allant du CAP au master. Toutefois, après une croissance très forte, le nombre d’emplois proposés tend à se stabiliser. 

Mais s’agissant de culture et de formation initiale, peut être faut-il aller loin de chez nous pour trouver des pistes innovantes à suivre. Par exemple à Bali où a été créée en 2008, par un Canadien, une « Green School ». Cette école accueille 120 élèves de 3 à 14 ans pour former une génération de citoyens responsables, capables d’agir durablement pour la planète. On leur apprend à consommer équitablement, à économiser l’énergie, à jardiner et profiter des bénéfices de la terre, sans polluer ni gaspiller. D’autres écoles vertes sont en projet en Inde et en Chine, avec cette devise « Choisis ton futur ». Et en France ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Environnement
commenter cet article

commentaires