Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 08:14

 

La plupart des politiques sont certainement autistes, ce qui pourrait expliquer qu’ils n’ont pas entendu les climatologues attirer l’attention sur les risques liés aux évolutions du climat, depuis une cinquantaine d’années… La récente campagne électorale française a été éloquente à cet égard ! C’est depuis les années 1960 que des scientifiques essaient de persuader que les changements climatiques pourraient être néfastes aux Humains. Mais voilà que les militaires s’en mêlent pour expliquer que les changements climatiques allaient restreindre l’accès aux ressources vitales et ainsi engendrer des guerres. C’est ce discours qui est repris par les climatologues pour mettre en avant les risques de conflits, parce que pour convaincre, il faut parfois faire peur…

Faut-il faire peur, ou simplement rappeler les réalités ? A savoir que jamais, au cours de l’histoire récente, la concentration de gaz à effet de serre (GES) n’a été aussi élevée qu’en 2010. Dans le même temps on constate de plus en plus de journées chaudes, des précipitations devenant de plus en plus brutales, des sécheresses plus intenses et longues, des tempêtes violentes, ceci largement sur toute la planète. Or la consommation d’énergie continue à augmenter, de telle sorte qu’il paraît maintenant quasi impossible de contenir le réchauffement à 2° comme prévu, faute d’accord international contraignant.

Tout peut être discuté, mais certaines observations convergent vers les mêmes conclusions : les océans se réchauffent depuis 50 ans, les glaciers reculent partout, le niveau de la mer s’élève, de nombreux animaux migrent vers le nord, les sols gelés du grand Nord se réchauffent… Chez nous même, des chercheurs s’inquiètent pour les forêts françaises qui pourraient voir régresser leur production, du fait des interactions entre climat et insectes ou champignons dommageables.

Alors que faire ? Bof, après nous le déluge ! A moins que ce déluge ne tombe sur nous précisément. Il sera bien temps alors de s’inquiéter de la fermeture de nos frontières devant l’arrivée de millions de réfugiés climatiques, des Hommes eux aussi.

Pour éviter cela l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) préconise des mesures, dont l’arrêt des subventions pour les combustibles qui contribuent à l’effet de serre, le développement des énergies bas carbone, de la géothermie, du solaire et de l’éolien offshore, la normalisation des émissions des véhicules et le développement des agrocarburants durables. Tout cela demandant d’abord du courage politique !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Gérard Prieur 16/05/2012 18:52

"Militaires" "Ecolo" meme combat: c'est une première! Cependant, qui n'a pas entendu parler de la "guerre de l'eau" entre Liban, Syrie, Jordanie et Israel?
Ne pas parler d'écologie au cours de la campagne des présidentilles peut-etre une preuve que c'est une culture qui dépasse les clivages politiques habituels: pas mal non?
"EELV" devrait se saborder pour le bien de la planète et renaitre sur une base culturelle ou religieuse transcandant les autres politiques.

Michel Lerond 22/05/2012 08:27



Merci Gérard de cet humour !


Michel



lenormand 15/05/2012 10:00

Le scénario des migrations climatiques est envisagé depuis des décades. Que les militaires évoquent cette réalité proche en dit long sur le dérèglement climatique.Les politiques sont responsables
bien sûr.J'ai voté sans conviction abandonnant l'espoir de 1981 au deuxième tour de la présidentielle pour le candidat de la gauche. Y aura t-il un changement? j'en doute fort. Ayrault premier
ministre construira "son " aéroport autant inutile, dangereux que dispendieux à Nantes: une totale aberration...Le véritable responsable, c'est le peuple,le consommateur.A toujours vouloir
surconsommer, gaspiller avec une frénésie sans fin, la catastrophe ne peut qu'être assez proche maintenant.Le peuple citoyen devrait s'opposer aux politiques irresponsables - toutes tendances
confondues, aux forces de l'argent,tous les citoyens unis face à ces corrupteurs, ces assoiffés de pouvoir et d'argent.
Un autre monde est possible, le verrons-nous? Il est largement permis d'en douter. Rémi lenormand.

Michel Lerond 16/05/2012 08:38



Merci Rémi. Mais oui un autre monde est possible, construisons-le !


Michel