Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 08:24

 

Chacun connaît le livre d’Alain Peyrefitte, le fameux « Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera ». On sait moins que l’homme politique avait repris pour titre, en 1973, une prophétie attribuée à Napoléon. Alain Peyrefitte défendait la thèse selon laquelle, les Chinois si nombreux allaient finir par atteindre un niveau technologique suffisant pour s’imposer au reste du monde. En 1996, il écrivait « La Chine s’est éveillée »…

La Chine est devenue un géant de la consommation, qui porte en soi sa fragilité : elle a d’énormes besoins en matières premières et énergie et doit importer, sa propre production ne suffisant pas. Comme nous le disions déjà il y a cinq ans (http://www.michel-lerond.com/article-20514236.html), la Chine est devenu « leader » en matière de pollution, d’émission de CO2 et de dégradations diverses de l’environnement. C’est ainsi que l’air de Pékin et de nombreuses villes est devenu irrespirable, suscitant l’émigration de Chinois parmi les plus qualifiés ou les plus riches. La croissance urbaine génère des migrations massives de ruraux vers les villes et compromet les équilibres écologiques.

L’ampleur des pollutions est telle que les manifestations et révoltes sont devenues courantes. Une conscience écologique est née et doit être prise en compte politiquement. Les questions environnementales sont devenues primordiales dans le débat public et mobilisent en particulier les jeunes.

L'Empire du Milieu n'aura d'autre choix que de réorganiser sa production, dans un souci de santé publique, de préservation de l’environnement et donc… de survie. C’est ainsi que la part des énergies renouvelables devrait passer de 10 à 15 % d’ici 2020. Mais rien ne sera simple pour assurer la consommation de 1,4 milliards de Chinois, soit 20 % des habitants de la planète, avec une perspective de 1,5 milliards en 2050. Il s’agit là de défis gigantesques pour les dirigeants. C’est ainsi que la Chine continuera à consommer massivement du charbon pendant longtemps, avec les inconvénients que cela présente en matière de rejets de CO2.

Les Chinois passent par les mêmes chemins que nous autres Européens, si ce n’est le changement d’échelle. Mais il faut convenir aussi que la Chine emprunte notre itinéraire, en allant plus vite que nous, y compris en termes de remédiation. La lutte contre les pollutions est en train de devenir un chantier des plus ambitieux de l’équipe dirigeante qui n’aura d’autre choix si elle veut maintenir une certaine stabilité sociale. Les Chinois revendiquent maintenant un « environnement propre » et vont devoir inventer des solutions nouvelles pour produire l’énergie, se déplacer, se nourrir. Une nouvelle révolution est peut être en marche, pour inventer une Chine écologique, en peu de temps !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

Christiane Obers 19/10/2013 12:31

Notre itinéraire n'est pas à l'image de celui de la Chine .Nous avançons à la vitesse de" l'escargot" alors que celle ci a" mis le turbo ".
En plus , nos entreprises s'y "ruent ".
Bientôt les Chinois ne viendront plus à Paris faire leurs achats,en particulier ,aux Galeries Lafayette .
Souhaitons qu' ils viennent toujours visiter nos monuments( je n ' en doute pas ) sinon ,dans un scénario catastrophe, nous n' aurons plus qu'à aller en Chine pour avoir les produits du magasin
.
Mais là dans une France en déconfiture,qui s'y rendra ? Certainement pas les employés du Groupe;
Nous continuons à tourner en rond ...

Danielle Lerond 28/09/2013 23:40

Oui, l'optimisme en soi est un facteur de "bon sens", et donc d'accélération....jeux de mots compris !

Deslandes Jean-Philippe 24/09/2013 11:22

Le poète Hölderlin écrivait en son temps : "Là où croît le péril, cro$it aussi ce qui sauve". Ce titre a d'ailleurs récemment été repris par un célèbre savant. Il faut donc demeurer optimiste !