Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 08:35

Edmond Rostand, comme son héros le plus célèbre, Cyrano de Bergerac, aurait pu attribuer à nos milieux aquatiques remplis de déchet, cette tyrade…

Sur la Seine, la marée remonte jusqu’au barrage de Poses, en amont de Rouen, soit à 200 km de l’estuaire. Si la qualité de l’eau s’est améliorée après plusieurs décennies d’efforts, la pollution par les macro-déchets continue de dénaturer les rives.

C’est en 1997 qu’une étude m’était confiée par le Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande pour établir un état des lieux précis et proposer des remèdes à cette situation. Le constat fut dramatique : 29 000 m3 de déchets, soit 9 000 tonnes, encombraient les berges, répartis sur 68 sites, sur un linéaire de 58 km pour 400 km de berges (soit près de 15 %). C’est l’équivalent de la production annuelle en déchets ménagers d’une ville de 20 000 habitants déversés sur les berges de la Seine. De plus, 800 tonnes de déchets transitaient chaque année depuis l’amont, l’agglomération parisienne en particulier.

Face à cette situation, de nombreux partenaires institutionnels se sont associés pour mettre en place, à partir de 2001, un nettoyage méthodique : ramassage, recyclage et mise en place de « pièges » afin de capter les déchets flottants. En sept ans, 4 000 tonnes de déchets ont été récupérés, triés et évacués vers des filières de valorisation : bois, déchets plastiques, ferrailles, verre, seringues et médicaments, roues de voitures, extincteurs, bouteilles de gaz, pots de peinture, fûts d’huile… ! Plusieurs sites ont été reconquis et restitués à la nature, soit 12 hectares de marais et 8 km de berges. L’opération a permis d’employer une dizaine de personnes et a coûté de l’ordre de 2 millions €.

Parmi beaucoup d’autres partenaires, l'association SOS MaldeSeine a  suivi ce dossier (http://maldeseine.free.fr). Du fleuve à la mer,… le film « Océans de plastique », réalisé par Sandrine Feydel, montre les conséquences dramatiques de cette arrivée en mer des déchets amenés par les fleuves (http://www.harmattantv.com/videos/film-(vod-dvd)-2088-Oceans-de-plastique-DOCUMENTAIRES.html). Ce film sera projeté aux Docks 76, à Rouen, le mardi 1er juin 2010 à 20 heures et sera suivi d’un débat avec S. Feydel, L. Colasse de SOS Maldeseine et M. Lerond, dans le cadre des actions culturelles du Museum de Rouen sur le thème « Naturalisme de grande surface » (http://www.musees-haute-normandie.fr/musee_expos.php3?lang=fr&id_rubrique=27&idmot=90 ). Renseignements et invitation pour la projection : 02 35 71 41 50.

Pour conclure, Edmond Rostand aurait pu faire dire à son héros : « Moi, monsieur, si j’avais de tels déchets, il faudrait sur-le-champ que je les ramassasse ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Pierre 08/06/2010 10:27


Cà s'améliore. On avance.


shizrine 26/05/2010 09:48


s'il est vrai que l'on peut trouver de la poésie dans des vieux déchets rouillés alors peut-être pourrait-on faire un musée des ordures de notre siècle ? vraies ordures, fausses ordures, ordures
ordinaires, toutes les ordures...


Michel Lerond 26/05/2010 14:20



Merci Shizrine. Il va falloir prévoir un grand musée !... L'exposition du Museum de Rouen dont il est question dans cette chronique montre justement des réalisations stupéfiantes d'insectes
et autres animaux, créés artistement à partir de... capsules de bouteilles ou autres pièces d'ordinateur ou téléphone portable. A voir.


Michel



Danielle Lerond 25/05/2010 10:44


A la petite échelle de chacun, il est vrai que l'éducation au tri des déchets pour le respect de l'environnement reste une urgence majeure pour le moyen et long terme...car les petits ruisseaux
font les grandes rivières, n'est-ce pas?


Michel Lerond 25/05/2010 18:35



Merci Danielle. Effectivement, il y a du boulot pour... ramasser et surtout pour éduquer !


Michel