Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 17:15

     Juste pour se faire peur, imaginons une grande ville traversée par un fleuve. Sur le fleuve un pont, avec de part et d’autre de grandes artères permettant le transit de 80 000 véhicules par jour. Sur le pont, un camion citerne chargé de 31 000 litres d’hydrocarbures, du fait d’une fausse manœuvre, se renverse. Au passage il accroche un camion frigorifique. La citerne est éventrée et s’enflamme, dégageant une chaleur intense. Les deux camions brûlent et le carburant en feu s’écoule sous le pont, au niveau de la travée qui enjambe le quai. Sur le quai, à cet endroit, se trouvent des caravanes et camions des forains qui animent la foire voisine. Les caravanes et camions s’enflamment. Le pont est ainsi chauffé par-dessus et par-dessous, il se déforme. Bien sûr, la circulation est immédiatement arrêtée et la ville bloquée pour plusieurs heures. Sous le pont passent des canalisations diverses. Une grosse conduite d’eau usée est rompue et se déverse dans le fleuve. De multiples réseaux de fibres optiques se consument et réduisent fortement les communications téléphoniques et internet sur un rayon de plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde pendant plusieurs jours. Une première expertise a montré que le tablier du pont est déformé sur environ 60 mètres, il restera fermé pour plusieurs semaines au moins, plusieurs mois s’il est réparable, sans doute plus d’un an s’il faut reconstruire la travée déformée. Le report du trafic sur les 5 autres ponts est impossible en termes de capacité… Il n’y a pas eu de victimes, si ce n’est 2 blessés légers, tant mieux !

    Les autorités réagissent très vite et mettent en place des déviations éloignées de la ville pour les camions, augmentent la cadence des transports publics avec mise en place de parkings relais en périphérie, facilitent le co-voiturage et régulent la circulation aux feux et carrefours. Et c’est alors que l’on découvre avec étonnement que, finalement, tout se passe assez bien et les déplacements internes à l’agglomération se font avec moins de handicap qu’on le craignait !

    Attention, ceci n’est pas une fiction et toute ressemblance avec des faits réels ne serait pas fortuite : c’est ce qui s’est produit réellement à Rouen sur le pont Mathilde, enjambant la Seine, le 29 octobre 2012.

    Moralité : c’est quand nous sommes dans le mur que nous devenons des citoyens responsables, réalistes et coopérants face à l’adversité. Un immense espoir s’est levé ! Les automobilistes ont pris leurs dispositions en empruntant les transports en commun (8 à 15 % d’augmentation de trafic selon les lignes), ou leur vélo, ou en modifiant leurs modes de déplacements habituels. Les automobilistes se sont, en quelque sorte, largement auto-régulés et les autorités ont pris conscience, plus encore, de la nécessité de repenser la fonction déplacements dans la ville. Quelle avancée, enfin ! Bonne année !

 

    Après « Qu’est-ce qu’on attend ? » voici la publication d’une centaine d’autres chroniques écrites en 2010-2012 : « C’est bientôt la Renaissance ? Pour sortir de la crise écologique. » Editions l’Harmattan 

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=result&ntable=0&andor=OR&artiste=michel%20lerond&motExact=0&orderby=titre&ordermode=ASC et dans toutes les bonnes librairies.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

lecouteurmichel 07/01/2013 23:27

je m'interroge sur la conception de ces "bombes roulantes" que sont les camions citernes. dès qu'il s'est couché sur la chaussée, le fuel et l'essence se sont répandus et les étincelles ont tout
enflammé. le vrai coupable de cette malheureuse affaire c'est le constructeur, mais personne en parle.... et si un convoi chargé de déchets nucléaires était passé au même moment...
Michel Lecouteur

Michel Lerond 09/01/2013 10:28



Merci Michel. C'est une bonne question effectivement. On préfère ne pas y penser, mais... on serait bien avisé de l'envisager pour éviter un vrai scénario catastrophe.


Michel