Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 08:28

 

Deux autres fleurs de la Normandie des jardins, à découvrir dans l’Orne et en Seine-Maritime :

Le jardin paysan de Sainte-Gauburge accompagne le Prieuré, classé monument historique qui regroupe l’église, les bâtiments monastiques et agricoles et le musée des arts et traditions populaires du Perche. Dans la cour agricole du Prieuré a été reconstitué un jardin conservatoire qui se veut être représentatif des jardins potagers paysans du siècle dernier. Ce potager est entretenu selon les règles de l'agriculture biologique, il tend à inviter le public à comprendre la lutte biologique, la rotation des cultures, le compostage, le paillage et l'utilisation des auxiliaires. Ce jardin est aussi un support pour l'éducation à l'environnement auprès des scolaires, sur les thèmes de l’écologie rurale, du patrimoine bâti, l’agriculture ou l’artisanat. Le jardin paysan du prieuré Sainte-Gauburge est très petit, mais présente une grande diversité de plantes dans un cadre magnifique.

Pour s’y rendre : Prieuré de Sainte Gauburge,  61130 Saint-Cyr-la-Rosière

Entre Bellême et Nogent-le-Rotrou, à 10 km au sud-est de Bellême. Dans le village suivre la D277 vers le hameau de Sainte-Gauburge – Tel. 02 33 73 48 06 - www.ecomuseeduperche.fr

Ouvert tous les jours de 10 h 30 à 18 h 30. Fermeture annuelle les 24, 25, 31 décembre et 1er janvier, samedi matin et dimanche matin en décembre et janvier.

 

Le jardin des Amouhoques est situé à Mesnil-Durdent, la plus petite commune de Seine-Maritime avec seulement 27 habitants. C’est un jardin botanique très original, sur à peine 2 000 m2, consacré à la flore cauchoise. Il présente 315 espèces de plantes sauvages, de « mauvaises » herbes du pays de Caux et se prolonge sur une partie des talus du village où les plantes sont étiquetées. Le jardin a pour objectif de faire connaître les plantes sauvages locales, souligner leur importance pour les équilibres naturels et mettre en avant leurs multiples usages. L’amouhoque, c’est la matricaire inodore en cauchois, elle est représentative des « mauvaises » herbes, en vivant dans des milieux difficiles et fortement perturbés. Folles, ornementales, odorantes, médicinales, tinctoriales, sacrées, ou simplement envahissantes, ces plantes font pourtant partie de notre patrimoine et sont indispensables à l’équilibre de la Nature.          

 Pour s’y rendre : Rue des Fougères, 76460 Le Mesnil-Durdent. RD 20 de Rouen à Saint-Valéry-en-Caux. Fléchage à partir de Sainte-Colombe.Tel. 02 35 57 14 20 - http://jardindesamouhoques.pagespro-orange.fr,

Ouvert librement et gratuitement de Pâques à fin octobre.   

 

 

Réception à l’Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Rouen : samedi 19 juin 2010, à 17 heures, en l’Hôtel des Sociétés Savantes, 190 rue Beauvoisine à Rouen.

Pour ma réception, je prononcerai un discours sur le thème « L’Homme et la Nature : une symbiose à inventer ». Le discours en réponse sera prononcé par M. Le professeur Bernard Boullard, sur le thème « Et si l’homme vivait déjà en symbiose intime… sans s’en douter ! »

 

PS : stationnement très difficile rue Beauvoisine. Parkings les plus proches, place du Boulingrin et Gare SNCF. Métro, station Beauvoisine, entre Boulingrin et Gare.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Environnement
commenter cet article

commentaires