Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 09:22

Vous y voilà enfin : à la fin de cette année vous aurez terminé le remboursement de l’achat de votre maison, des travaux d’isolation effectués il y a 10 ans et du changement de voiture d’il y a 2 ans. Ouf, quel soulagement ! Tous comptes faits, il ne vous reste plus maintenant que 43 000 € de dettes que vous rembourserez, un jour… peut être. L’Etat français est déficitaire depuis 35 ans et la dette atteint maintenant 1 500 milliards €. On prévoit pour 2012 une dette s’élevant à 90 % du PIB, soit 23 500 € par Français, ou encore près de 43 000 € par contribuable puisque la France compte seulement 35 millions de contribuables pour 64 millions d’habitants.

Cette année, les recettes de l’Etat se sont effondrées du fait de la crise et les dépenses ont explosé du fait de la relance. Mais plusieurs pays de l’Union Européenne sont prêts à faire encore pire ! D’ailleurs, consolons-nous, la dette publique mondiale atteint, elle… 35 100 milliards de dollars.

Le déficit budgétaire de la France est de 141 milliards € en 2009 (au lieu des 67 prévus par la Loi de finances initiale). Chaque corporation demande des aides de l’Etat, les industriels de l’automobile, les agriculteurs, les restaurateurs… et aussi une baisse des impôts. La France doit donc emprunter pour payer les intérêts annuels de sa dette, soit environ 60 milliards € pour 2009… On a le vertige ! Après 2012 (élection présidentielle) il faudra bien assainir les comptes publics dans un contexte sans doute très difficile. Attention, impôts en forte hausse en vue. C’est d’ailleurs ce que vient d’annoncer l’Espagne ; quant à la Grande Bretagne, elle taille à la hache dans les dépenses publiques. Il n’y a guère que les Suédois pour tirer une certaine fierté à payer des impôts élevés parce que c’est « un acte de civisme ».

Bon Noël quand même. Ah au fait, si vous souhaitez faire quelques achats exceptionnels pour cette période, n’hésitez pas. Les voyages sont soldés, les piscines sont à prix cassés et les quads sont très tendance pour la nouvelle année. Vous participez ainsi à la relance et si vous éprouvez des difficultés, des tas d’organismes vous proposent des crédits… vraiment concurrentiels. Au cas où vous seriez en surendettement, laissez passer, ça va finir par s’arranger, comme pour les banques ! Les particuliers comme l’Etat peuvent emprunter pour payer leurs dettes et les pays peuvent se racheter leurs dettes entre eux. Nous vivons vraiment une époque formidable, c’est Carnaval à Noël !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Pierre 23/02/2010 18:06


Bonjour Michel,
Avez vous pris en compte les différentes dépenses des communes? Ah c'est vrai que par rapport à l'époque de Modérane, chaque petit bled à sa route goudronnée, ses trottoirs ou personne ne trotte.
Sa salle des fêtes, son terrain omnisport...Est-ce bien nécessaire? Toutes ces dettes vont devoir être remboursées mais par qui et surtout quand? Dans cette société de paraitre, nos différents
dirigeants ont largement pris leur part depuis 25 ou 30 ans: les gens se demandent comment sera payé leur retraite mais veulent, justement, un bel enrobé desservant le lotissement et surtout leur
pavillon tout neuf. Et aussi un joli lampadaire qui évite d'allumer quand il sort les poubelles. Je vous laisse, il faut que j'aille faire du pognon.


Michel Lerond 24/02/2010 09:15


Merci Pierre de votre commentaire très juste. Les chiffres que j'ai annoncé sont ceux ("officiels") de la dette totale de la France, soit l'Etat + les Collectivités territoriales + la Sécurité
sociale. Vous mettez le doigt sur les contradictions de certains d'entre nous, avec raison. Voici la dernière anecdote de mon village : un habitant est venu demandé au Maire de déplacer un
lampadaire parce que celui-ci, "mal placé", n'éclaire pas la serrure du portail...
Michel


Danielle Lerond 08/12/2009 09:49


Ce propos de Laurent Mauduit, sur Médiapart, le 25 Novembre 2009, ne te démentira pas :
L'étude de l'Insee sur les revenus fiscaux et sociaux permet de prendre la mesure des très fortes inégalités de revenus en France: la moitié des Français ont un niveau de vie inférieur à 1.510
euros par mois, 8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, et l'on compte 1,9 million de travailleurs pauvres.


Michel Lerond 08/12/2009 10:48


Merci Danielle. Il est vrai que dans ce genre de situation, ce sont les plus démunis qui "trinquent" le plus, ce qui n'arrange rien.
Michel