Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 08:19

       Nous voici donc à l’heure de la RGPP. La Révision Générale des Politiques Publiques se met en place pour une application effective en région au 1er janvier prochain. Après une réorganisation des administrations centrales, c’est au tour des directions régionales de se réformer, amorçant ainsi la suppression de la présence de l’Etat dans les départements. Concernant l’environnement, le plus notoire à ce niveau sera le regroupement des DDAF et DDE en une DDT (Direction Départementale des Territoires). Il reste toutefois à régler quelques questions de calendrier et d’appellations définitives…

Au niveau régional, le nombre d’entités sera ramené à huit, dont une DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt) et surtout une DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement). La DREAL devra correspondre aux attributions du grand ministère qu’est le MEEDDAT (Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire). Ce ministère se réorganise lui même en six directions générales (énergie et climat - infrastructures, transports et mer - aviation civile - aménagement, logement et nature - prévention des risques - sécurité et circulation routière).

Le simple énoncé des appellations témoigne de la rigueur de la réforme ! Le ministre lui-même est bien en peine de donner le nom exact de son ministère… Les libellés sont quasi illisibles par le public… Dans un « grand » ministère de l’écologie, la nature n’apparaît plus que comme une sous-partie de l’aménagement et du logement… Bref, c’est un gribouillis de réforme, appuyé pour partie sur le reclassement des « grands corps » de l’Etat…

Sans doute, réformer l’Etat pour économiser 7 milliards d’euros d’ici à 2011 est-il louable. Cette économie se traduira par la suppression de 3 500 postes au « grand » ministère de l’écologie, pourquoi pas. Mais avant de décharger l’Etat de certaines de ses prérogatives, peut-être faudrait-il avoir re-défini ses fonctions et celles des multiples collectivités territoriales. Dans ce contexte, la superposition des collectivités et territoires y afférant n’en facilite pas la lecture et exige une réforme drastique.

Le développement soutenable devrait relever directement du Premier ministre et constituer l’ossature même du gouvernement et de sa politique. Le gouvernement (et les directions régionales) serait alors structuré autour de quatre grands ministères : environnement, économie, société et gouvernance.

La lecture serait plus aisée et on pourrait pratiquer vraiment le développement soutenable et pas seulement discourir. Chiche !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Gouvernance
commenter cet article

commentaires