Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 08:44

A bien y regarder, le monde actuel nous offre peu d’occasions d’être optimiste sur l’avenir. Ceci est d’autant plus vrai si l’on s’attache aux problématiques écologiques, environnementales et sociétales, comme nous le faisons sur ce blog. On pourrait résumer la situation en sauvons la forêt, sauvons l’eau, sauvons l’air, sauvons la planète, etc. Ou bien sauvons nous !

L’actualité, plus ou moins déformée par les médias, nous invite à penser bien souvent que c’est comme la fin du monde qui se profile à l’horizon, comme le prophétisent nombre de penseurs. Peut être, les scientifiques n’ont-ils pas su convaincre de l’urgence, en matière de climat notamment. Sans doute les politiques n’ont-ils pas compris quelle est la hiérarchie des questions. C’est vrai que bien des raisons objectives invitent à cette désespérance. Mais il y a aussi des signes encourageants que nous avons évoqués parfois, comme récemment avec la Génération espoir.

Nous voulons croire en effet, qu’il ne s’agit pas de la fin du monde, tout au plus de la fin d’UN monde. Plus encore, nous voulons croire qu’il s’agit du début d’un nouveau monde. Cette réflexion, nous la portons depuis plus de quarante ans, littéralement fasciné que nous sommes par la relation entre l’homme et la nature. Sans relâche, nous avons essayé de comprendre pourquoi cette relation est aussi souvent antagoniste, conflictuelle, pour en arriver à la ligne de rupture devant laquelle nous nous trouvons aujourd’hui. Nous avons nourri cette réflexion d’innombrables lectures sur le sujet, pendant des décennies pour réunir tous les éléments qui nous permettraient de comprendre cette relation difficile, de la transcender afin de pouvoir en proposer une synthèse sur laquelle s’appuyer pour reconstruire une relation durable entre les hommes et la nature. Nous comprenons la désespérance de certains devant cette débâcle, mais c’est une chance à saisir pour les plus jeunes. Le monde, après avoir été défait, doit être refait !

Nous n’avons pas la prétention de refaire le monde à nous seul, ni même donner des leçons à ceux qui voudraient s’y lancer. Seulement ouvrir des pistes, des voies pour porter un message d’espoir, auprès du grand public et notamment des jeunes. Le monde est en panne, en panne de sens ! Avec tsunamis, ouragans, crise du pétrole et terrorisme, le 20ème siècle s’est achevé dans le désenchantement. Maintenant commence un nouveau monde, différent du précédent, dans lequel tout est à reconstruire. Pour les anciens, tant pis pour eux, ils n’avaient qu’à écouter les prévisions dès les années 1970. Pour les jeunes, c’est une chance, un challenge immense que de ... refaire le monde !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Refaire le monde
commenter cet article

commentaires

Danielle 12/06/2014 19:45

Complètement d'accord avec lenormand !

lenormand 12/06/2014 09:26

Tant que les capitalistes mèneront le bal, rien ne pourra être réalisé de sérieux pour maintenier la permanence de la vie à la surface de la terre.Les hommes politiques, quant à eux ne font rien
pour juguler la haute finance en particulier. Espérons et agissons cependant.

Danielle 10/06/2014 20:45

Sous-entends-tu que notre espèce est en pleine "mutation", au sens bio-scientifique du terme (j'ai beaucoup lu Van Vogt, dans ma jeunesse!) ?
Car sans cela, je ne vois pas comment, en si peu de temps (qui reste avant de gros bouleversements ne serait-ce que climatiques), l'organisme humain va "s'en sortir" .... mais c'est vrai que je
manque certainement d'imagination....
Quoiqu'il en soit, il m’apparaît évident que tu as raison: c'est la fin d'un monde, mais pas de l'humanité.... (Je tiens à préciser que dans ma tête à moi, aucun dieu n'ordonne l'Univers!) et que
le challenge est de taille, en effet, pour nos chers "petits".....!