Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 11:21

     A 40 km au nord-est de Rouen, nous habitons le village de Sigy-en-Bray, en marge du hameau de Béthencourt. Ce hameau, bien bucolique de nos jours, est porteur d'une histoire qu'onsoupçonne à peine. Le nom de Bettencourt est formé de deux racines : Betho ou Betto, nom d'homme d'originegermanique et cortis ou curtis (court) qui désigne un domaine rural (comme tôt ou hoven pourla ville). Béthencourt a de ce fait la même signification que... Beethoven, si ce n'est que l'unétait de la ville, et l'autre de la campagne.

     On trouve des Béthencourt aux côtés de Guillaume le Conquérant à Hastings en 1056 et unautre aux côtés de Robert II à la 1ère croisade en 1096. On retrouve des Bettencourt en Afrique et dans toute l’Amérique, notamment au Sud (Dont Ingrid Bétancourt, toujours détenue par les Farc en Colombie). Deux Bettencourt devinrent Président de la république au Venezuela et enColombie. Leur nom se trouve parfois transformé en Bitancou ou Bétancourt.
     Mais le représentant le plus célèbre de cette famille, précisément celui qui est concerné par notre village, est Jean IV de Béthencourt, né en 1362 au château de Grainville-la-Teinturière en Pays de Caux où il mourut en 1425 (dates imprécises). Jean de Béthencourt, Normand de haut lignage, seigneur de Grainville-la-Teinturière, chambellan du roi Charles VI, puis conseiller du duc de Touraine et... habitant deSigy, château de Béthencourt, embarqua à Honfleur pour débarquer sur la côte de El Rubicon(Ile de Lanzarote aux Canaries) en 1402 et fut nommé "Roi des Canaries" par Henri III. On est là en présence de la première conquêtecoloniale européenne des temps modernes (Christophe Colomb ne découvrit l'Amérique qu'en 1492).
     Notre hameau constituait jadis un des ensembles seigneuriaux de notre contrée, appartenant àRenault de Béthencourt en 1238, puis plus tard à Jean IV de Béthencourt et ses descendantsqui y résidèrent pour constituer un seul domaine jusqu'au milieu du XIXème siècle.C'esten 1844 que le château fut démoli et  le domaine vendu. Le pigeonnier, seul véritable reste de la construction, porte la date de 1738 au-dessus de la porte.
     Cette famille ne fut-elle pas le signe d’une mondialisation, avant la lettre ? Au-delà deces faits d’histoire, quelle émotion pour les Sigeois d'avoir ainsi « caressé l'histoire », de Jean IV de Béthencourt à Ingrid sa descendante !
     Ces aspects ont été évoqués le 22 décembre sur Europe 1, dans l’émission « Généalogie » de Jean-Louis Beaucarnot et Laurent Cabrol. Pour réécouter l’émission : www.europe1.fr

Partager cet article
Repost0

commentaires

Bruno Malfante 17/03/2012 17:28

Bonjour,

Une délégation canarienne viendra en France en juillet 2012 dans le cadre du jumelage entre Grainville-la-Teinturière (village de Jean IV de Béthencourt) et les communes canariennes de Teguise et
de Betancuria.
Dans ce cadre, le groupe viendra très probablement visiter la commune de Sigy et le hameau de Béthencourt.

Des ancêtres de Jean IV de Béthencourt sur plusieurs générations sont nés à Sigy et y sont parfois morts.

Savez-vous s'il reste des traces du passage de cette famille à Sigy ?

Michel Lerond 20/03/2012 08:49



Merci de votre intérêt. Pour ma part je n'ai aucune information sur les ancêtres de Jean de Béthencourt à Sigy.


Michel



Bruno Malfante 10/05/2009 09:34

Bravo pour votre article sur Jean de Béthencourt et les Bettencourt, Betancourt, de France et de Navarre.

Je complète les propos de Jean Braunstein pour dire qu'effectivement, Jean de Béthencourt est né et mort à Grainville-la-Teinturière, au coeur de la vallée de la Durdent, en Pays de Caux. On peut entrer dans l'église de ce village et y trouver la "dite" pierre tombale du conquérant, une plaque de marbre érigée par l'abbé Cochet à la mémoire du "Roy des Iles Canaries" ainsi qu'un buste en bronze du "seigneur de Grainville", buste réalisé par Jean-Marc de Pas, sculpteur à Bois-Guilbert (proche de Sigy en Bray).

Si on vient à Grainville la Teinturière, on pourra y découvrir le musée Jean de Béthencourt qui permet d'en savoir un peu plus le personnage et sur la conquête des Canaries.

Grainville la Teinturière est jumelée avec deux communes Canariennes : Teguise et Betancuria qui étaient les deux capitales historiques des îles de Lanzarote et Fuerteventura.

Voici l'adresse du Site Internet de l'association Jean de Béthencourt Normandie-Canaries qui dirige le musée et qui gère les échanges de jumelage : http://pagesperso-orange.fr/assobethencourt.

Pour finir, je vous parlerai de la 2ème journée des Béthencourt, Bettencourt, (aux multiples orthographes) qui aura lieu fin octobre 2010 à Grainville-la-Teinturière. Ce rassemblement permettre de réunir des Béthencourt... de la France entière et au delà.

Bruno Malfante
président de l'Association
Jean de Béthencourt Normandie-Canaries

Michel Lerond 10/05/2009 10:25


Merci pour votre commentaire et les informations complémentaires que vous apportez. Décidément la famille Béthencourt est un sujet inépuisable ! Je vous souhaite la pleine réussite de vos
activités.
Michel


Jean Braunstein 08/05/2009 16:34

Je tombe par hasard sur votre page, très intéressante. Cependant, le village natal de Jean de Béthencourt n'est pas Sigy, qui était l'un de ses fiefs, mais Grainville la Teinturière, dans la vallée de la Durdent, où il a résidé une partie de sa vie, et d'où il a fait venir des paysans pour s'installer aux Canaries au début du 15ème siècle. Son neveu Maciot lui a succédé aux Canaries, alors que lui choisissait de revenir à Granville. La famille de Maciot s'est ensuite installée au Canaries, à Madère et aux Açores, d'où certains ont gagné le Brésil au 19ème siècle. D'autre part, nombre de Canariens ont émigré vers l'Amérique latine hispanique, en particulier au 19ème siècle vers Cuba ou le Vénézuela et la Colombie, ce qui explique le grand nombre de Bethencourt, Betancur, Bittencourt, etc. en Amérique du Sud et Centrale.
J'ai écrit un livre sur la vie de Jean de Béthencourt, "Jean de Béthencourt, un Normand à la conquête des Canaries", éditions Corlet, Condé sur Noireau, 2001. Je donne d'ailleurs une conférence sur ce sujet samedi 16 mai 2009 à 10h30 au théâtre du Château d'Eu (Seine Maritime) dans le cadre du salon du livre de la ville d'Eu.

Michel Lerond 08/05/2009 17:35


Merci de votre commentaire qui complète largement l'information que je donnais sur mon blog. Nous sommes bien d'accord : Jean de Béthencoirt est né à Grainville-la-Teinturière comme je l'écrivais.
Je lirai votre ouvrage avec beaucoup d'intérêt. Par contre, je ne pourrai assister à votre conférence, me trouvant au même moment à un autre salon du livre, au Bourg Dun, pour une signature de
l'ouvrage "Clos masure et paysage cauchois"... Bien que Jean de Béthencourt ne fit que des séjours, sans doute assez courts, à Sigy il y est resté une célébrité locale où une rue porte son nom,
tout comme à Argueil, le village voisin.
Michel


José Manuel Bettencourt da Câmara 08/12/2008 12:49

Bonjour.
Je viens de découvrir votre site, e je vous salue, en remerciant cet agréable surprise. Bien que je ne sois pas écologiste militant, je suis complètement à coté de ceux qui portent le drapeau de la défense de la planète contre la convoitise.
Cependant, comme vous pouvez le comprendre certainement à cause de mon nom, la raison de ce méssage tient au fait de l'agréable surprise de vous savoir né au village de mes ancêtres, en Normandie.
Je suis un écrivan et professeur universitaire portugais, né à l´ile de S. Miguel (archipel des Açores, Portugal). Je pense que les Bettencourt da mon ile sont des descendants de Maciot de Bettencourt, bien que je n'ai pas encore établie toute ma généalogie.
En passant, je vous communique le titre d'un livre portugais recement paru: J. Moniz de Bettencourt, Os Bettencourt - Das origens atlânticas à expansão atlântica, Lisbooa, 1993. Ce livre pourra intéresser surtout Madame Maria Daura, étant donné que peut-être ces ancêtres brésiliens sont venus des Açores.
En espérant de visiter un jour ce village mythique de Bettencourt, et de vous lire aussi, je vous souhaite tout sucsès pour vous entreprises.
José Bettencourt da Câmara

Michel Lerond 09/12/2008 14:56


Merci beaucoup José Manuel de ce commentaire qui enrichit encore la rubrique relative à la famille Béthencourt, décidément inépuisable.
Michel


Maria Daura Bittencourt Macedo Rocha 16/10/2008 05:10

Bonjour. Je suis brésilienne et ici, dans mon pays, notre famille(Bittencourt) est très grande et nous aimons beaucoup cultiver les traditions. Nous nous réunissons tous les ans dans une ferme qui a été fondée par nos aïeux pendant les premières années du XIXe siècle. Nous nous croyons descendents de Jean Baptiste de Béthencourt, seigneur de Grainville-la-Teinturière et pour cela, j'aimerais que vous puissiez m'indiquer une bibliographie concernant l'histoire de la famille. Merci d'avance
Maria Daura

Michel Lerond 17/10/2008 13:05



Merci beaucoup de votre intérêt. Je ne dispose pas de bibliographie sur la famille Béthencourt.
Toutefois, j'ai quelques références que voici. La 2ème et la 3ème sont les références d'ouvrages consultés à la bibliothèque municipale de Puerto de la Cruz à Ténériffe (Canries). Bonne chance
pour vos recherches.

BONTIER, P. ; LA VERRIER, J.


Histoire de la première découverte et conqueste des Canaries. Faite dès l'an 1402 par Messire Jean de
Béthencourt.- Paris, 1629-1630, II, p. 285-295.


 


BOGOLIUBOV, Alekséi


Un héroce espanol del progrese : Agustin de Bétancourt. BM de Puerto de la Cruz, cote B BET boq
5370.


 


EAMES, Andrew


Tenerife and the Western Canary Islands. BM Puerto de le Cruz, cote 380.838(649.01) EAM Tin 10132.



Michel Lerond 24/01/2008 08:54

La tombe de Jean IV de Béthencourt doit se situer à Grainville-la-Teinturière, là où il a vécu le plus souvent.
Michel

Cyriaque 23/01/2008 22:51

Le mariage de mon frère, avec une jeune femme d'origine canarienne, a réveillé les souvenirs de mon Grand oncle Marcel (92 ans) qui m'a parlé de l'histoire des Béthencourts. Il m'a dit qu'il nous emmènerait sur la tombe du fameux personnage dont tu parles. D'après lui, cet homme serait enterré en Pays de Caux. Je me demande si beaucoup de personnes en sont averties.
En tout cas, ton article a réveillé ma soif d'histoire de notre beau Pays de Caux.
Je cours chez mon oncle Marcel dès demain pour en savoir plus.

Michel 10/01/2008 17:01

Le fameux pigeonnier est simplement dans l'actuelle ferme de Béthencourt, visible depuis le route.
Michel

lorton 10/01/2008 16:56

Quelle histoire... Alors comme ça, tu descends de Beethoven... Sérieusement, cette première colonisation par l'Occident frappe l'imagination, et c'est sûrement en raison de notre côté conquistador que nous avons opté pour Sigy... Une question: où es ce fameux pigeonnier: chez vous ? Patrice