Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 09:05

        L’association « Les Chemins de traverse », que j’ai l’honneur de co-présider avec Robert Barbault du Museum national de Paris, propose la  mise en place de la Nef Végétale, associant végétaux et céramique dans un espace patrimonial du Pays de Bray, le château Renaissance de Mesnières.
      La Nef Végétale est une étrange fontaine céramique des plasticiens Jacques et Juliette Damville, qui évoque une sorte de navire, un gros poisson dont on visite les entrailles, une grotte mystérieuse. C’est un abri pour rêver, mais aussi une arche-refuge avec son mât de nidification, son bain d’oiseau et ses flancs tapissés de plantes indigènes. C’est un hymne à la réconciliation des activités humaines avec la nature, un lieu d’émotion.
        La Nef Végétale est une œuvre collective qui associe les travaux de divers ateliers préparatoires à une construction artistique et monumentale. C’est un projet de pays, une œuvre qui s’insère dans l’environnement local en proposant une rencontre onirique entre l’art et la nature.
        Grâce au sol riche en argile de belle qualité du Pays de Bray, les arts du feu ont pris beaucoup d’importance dans le vécu de la population locale. De fait, une importante activité de céramique architecturale et terre cuite se perpétue depuis plusieurs siècles : briqueteries, industries, potiers. Un objectif essentiel de la Nef Végétale est de maîtriser le dialogue entre un patrimoine historique remarquable et une création résolument contemporaine. C’est est une œuvre en symbiose avec le patrimoine brayon, vivante et évolutive où le végétal joue un grand rôle : le revêtement céramique à l’extérieur sera conçu pour recevoir des plantes. Il s’y mêlera des éléments sculptés et émaillés dont les tonalités seront en harmonie avec le cadre. Les circulations d’eau ont également leur importance : le bassin sert de réserve pour l’alimentation des bains d’oiseaux qui à leur tour desservent l’irrigation de certaines zones choisies.
      On trouvera de plus amples renseignements sur le site http://www.penserpaysage.blogspot.com , article du 26 décembre 2007, avec les liens utiles vers http://www.seinemaritime.net/tourisme/Portraits-de-Seinomarins/Ca-commence-ici/Juliette-et-Jacques-Damville, dans la perspective d’une fin de réalisation pendant l’été 2008.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Société
commenter cet article

commentaires

Philippe SAUVAJON 25/03/2008 09:31

Merci pour ces infos et un amical souvenir à Robert Barbault, mon professeur d'écologie à PVI !