Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 08:16

           Irène a très mal au genou. Régine lui prescrit une IRM. Marie lui donne un rendez-vous. Seulement voilà, ce n’est pas si simple. Irène souffre terriblement en position debout et n’assure quasiment plus son autonomie à la maison. Régine, c’est la rhumatologue du CHU de Rouen qui reçoit Irène en consultation. Elle l’ausculte, regarde les radios dont elle dispose et diagnostique provisoirement une arthrose. Il faudrait passer une IRM pour confirmer le diagnostic et définir un traitement. L’imagerie par résonance magnétique est une technique qui permet d’obtenir des vues de l’intérieur du corps avec une grande précision. Mais un rendez-vous dans des délais raisonnables au CHU n’est pas envisageable, il est donc demandé à Irène de contacter elle-même la clinique voisine. Marie est la personne chargée de prendre les rendez-vous dans cette clinique. Le délai d’attente est de cinq semaines. Le rendez-vous est pris, mais cela paraît effroyablement long pour Irène qui souffre quasiment en permanence.

        Alors Irène réagit et décide d’appeler elle-même tous les hôpitaux et cliniques de Rouen et de Dieppe, située à 60km. Les résultats sont éloquents. Partout les délais sont de un à deux mois. Sauf… à Dieppe où l’hôpital public abrite aussi un service privé de radiologie qui lui, offre un délai de 15 jours ! Rendez-vous est pris. Mais Irène souffre de plus en plus et son médecin traitant la fait hospitaliser pour la mettre en sécurité, en espérant qu’une IRM puisse être passée en urgence. Que nenni, même dans ce cas les médecins hospitaliers ne peuvent obtenir un rendez-vous plus rapproché.

Il est donc convenu de maintenir le rendez-vous à l’IRM de Dieppe. Dommage direz-vous puisqu’il y a une IRM au CHU et une autre dans la clinique qui se trouve de l’autre côté de l’avenue… A Dieppe tout se passe bien si ce n’est qu’il n’y a personne à l’accueil. Comme au CHU, à l’IRM le personnel est très dévoué et compréhensif, d’autant plus que l'accès se fait par un perron à 7 marches. Bien sûr il y a un ascenseur pour les fauteuils roulants, mais il est en panne, toujours en panne nous dit-on… Pour le résultat, ce sera manuscrit et avec photos sur papier : le graveur de CD est en panne… Pour ressortir il est fait appel à un brancardier, qui s’empresse de faire valoir sa gentillesse du fait qu’il travaille à l’hôpital public et non pas pour un service privé, et qui entraîne Irène dans le dédale des sous-sols pour ressortir à l’aide d’un ascenseur qui fonctionne. De retour au CHU, on se met en quête d’un fauteuil roulant. Mais le dernier qui restait est reparti dans un autre service. Une infirmière fait donc le tour des chambres pour emprunter un fauteuil à un patient qui en possède un personnellement. En effet, des visiteurs… assez indélicats volent des fauteuils roulants ! Affabulation ? Non, histoire vécue sur la planète hôpital, une autre planète assurément !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

Laurent Meuret 20/05/2013 12:04

Une histoire d'IRM
Étant un peu clostro, j'ai passé des Irm dans des machines dites "ouvertes", mais alors il faut se déplacer au moins sur Paris, la plus proche de Rouen, c'est Hôpital Louis Mourier à Colombes. Les
délais d'attente sont raisonnables, 3,4 semaines, pour ma pathologie. Par contre, pour un cas d'urgence comme celui cité ici, je m'étonne qu'il n'y est pas de possibilités. A Dieppe il y a une
machine pour le public et le privé, c'est semble-t-il plus rapide en passant par le privé? Et là je ne m'étends pas.
Maintenant pour les problèmes de fauteuils roulants, etc.
La c'est carrément le domaine de la débrouille. Je viens d'en faire l'expérience à l’hôpital de Dieppe, hôpital très moderne.
Il faut savoir que les gens qui ont besoin d'un fauteuil, doivent en chercher-un, dans les étages s'il le faut. Ensuite l'utilisent, et après,le laissent là où ils peuvent. C'est pour cela qu'il
faut chercher. Dixit les personnes se service.
L’hôpital de Dieppe, suite à sa modernisation est devenu un "monstre". Le personnel n'a pas été augmenté, ce qui explique beaucoup d'insatisfactions au niveau du service. Moralité,,,,je ne sais
pas. Les ascenseurs, et tout ce qui est technique, ont est presque surpris quand çà fonctionne. On est qu'en France après tout.

J'espère que ça va mieux avec votre genou, chère Irène.

Michel Lerond 20/05/2013 14:18



Merci Laurent de ce commentaire tout à fait révélateur... hélas ! Mes chroniques évoluent de plus en plus vers des fictions, mais chacun l'a compris, qui sont vite rattrapées par la réalité.


Michel



lucile 09/04/2013 10:23

édifiant
de quoi doit-on s'indigner?
du délai d'attente pour IRM, mais comment faisais-t-on quand cet examen n'existait pas -cela ne remonte pas au déluge-
du fait qu'il faille aller à Dieppe -mais cela permet à une tranche de population habitant à 60 km et + de Rouen de pouvoir bénéficier de ce genre d'examen,
de la concurrence public-privé
ou bien des pannes d’ascenseur et autres
ou bien encore du vol de fauteuil-roulant
je m’arrête sur ce dernier point : tous ces petits vols par de bons citoyens français-moyens dans les services publics
(hôpitaux,bibliothèques,écoles etc..)que l'on nomme communément "fauche" ont un coût et en + privent les autres
mais comment sensibiliser quand on voit nos édiles gaspiller et engranger des sommes colossales- là ce n'est plus de la "fauche"!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Michel Lerond 11/04/2013 08:28



Merci Lucile. Très bonne question en effet. Mais la fauche ne serait-elle pas un sport national, qui met en cause "nos édiles", mais pas que...


Michel