Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 07:39

     Le début de l’été 2015 a été particulièrement chaud pour les agriculteurs, notamment en matière de manifestations. Les éleveurs, en particulier, se sentent maltraités par le marché et souffrent d’une rétribution beaucoup trop faible de leurs produits. Ils ont raison sur le fond. Mais on reste stupéfaits devant les méthodes employées pour attirer l’attention sur ce problème. Comment peut-on barrer les routes, enfreindre la libre circulation de ses concitoyens, déverser du fumier un peu partout lorsque l’on a un minimum de sens civique ? Pourquoi donc, en effet, s’en prendre à des innocents, alors qu’il faudrait s’en prendre d’abord… à soi même ! Les éleveurs regrettent la fin des quotas laitiers, mais cette décision a été prise il y a 16 ans ! Plutôt que « barrer les routes », ne faudrait-il pas mieux négocier les prix en fonction des coûts de production ? Et pourquoi ne pas s’organiser pour créer des coopératives de vente comme cela existait par le passé ? L’Europe, toujours l’Europe en accusation. Mais la PAC prévoit pour la période 2014-2020 une négociation collective dans le domaine de la filière bovine qui, pour l’instant n’a eu aucun écho en France !

     Les agriculteurs sont mis en cause, mais aussi les politiques qui n’apportent de réponses qu’en termes de restructuration des dettes, ce qui n’est pas le sujet ! Ce ne sont pas des mesures d’urgence ponctuelles dont il est question, mais d’une réorganisation de la production alimentaire sur le long terme… Quant aux syndicats agricoles, et le premier d’entre eux la FNSEA, que proposent-ils quand ils ne savent qu’ânonner « le fric, le fric » ou la « compétitivité »… Ne parlons pas des médias qui, fidèles à eux-mêmes, savent faire monter la mayonnaise des faits divers en évitant trop souvent le fond du sujet. Chacun y va de ses chiffres, plus alarmants les uns que les autres, mais de quoi parle-t-on ? Perte de revenu ? D’accord, mais quelle est la part des aides et quel est le résultat réel d’une exploitation quand la PAC apporte entre 77 et 93 % du revenu net ? Un peu plus de transparence pourrait être utile !

     Certains consommateurs ont commencé à apporter des réponses à ce drame par leur comportement : les consommateurs Allemands sont de plus en plus nombreux à décrier les pratiques d’élevage intensif et 10 % de la population est devenue… végétarienne, soit 10 fois plus en 20 ans !

     Nous assistons en fait à la fin d’une civilisation rurale agricole et le paysan est devenu producteur agricole, grand ou petit, industriel ou de proximité et parfois même urbain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond
commenter cet article

commentaires