Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 08:39

Chacun l’a remarqué, certaines décisions publiques sont prises « à la va-vite » sans que l’on voit clairement quel en est le fondement, quand ce n’est pas « le fait du prince » qui décide seul, sans argumentaire audible. C’est ainsi qu’a été décidé le programme nucléaire français, dans les années 1970, ou ces derniers temps le lancement des EPR. C’est aussi de cette manière qu’en Haute-Normandie, il y a quelques années, ont pu être décidés des contrats d’agglomération sans que l’on ait pris la peine d’en définir les objectifs… Au-delà de la rigueur intellectuelle se pose la question du bon usage des fonds publics, au bénéfice de la collectivité, dans une perspective de développement soutenable.

En ces temps de crise que nous traversons, la prise de décision est d’autant plus importante que ses conséquences peuvent être très lourdes. Dans le domaine de l’aménagement, de l’urbanisme ou de l’environnement les décisions sont parfois perçues comme déconnectées des réalités quotidiennes ou des engagements pris par ailleurs comme, par exemple, ceux du Grenelle de l’environnement. Pourtant le processus de décision devrait être toujours le même : diagnostic à enjeux à objectifs à actions.

Le diagnostic fait apparaître les grandes composantes du problème à résoudre et identifie les enjeux révélés par la description de cet état initial. Ces enjeux sont hiérarchisés, puis déclinés en objectifs stratégiques, en vue d’estimer les impacts. C’est à ce stade que des indicateurs sont choisis par rapport aux enjeux identifiés comme prioritaires pour faire l’objet d’un suivi régulier. Ce n’est qu’en fonction de ces éléments que seront décidées les actions, en toute connaissance de cause.

Le processus de décision, pour être efficace, doit être associé à une démarche d’évaluation et bien sûr à une concertation. On voit bien tout le chemin qui reste à accomplir, du niveau communal au niveau national, pour que les décisions publiques soient prises en connaissance de cause, en concertation et en faisant l’objet d’une évaluation des résultats par rapport aux objectifs.

Alors, c’est décidé ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Gouvernance
commenter cet article

commentaires