Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 08:46

Il y eut jadis une campagne de communication pour faire mieux accepter les routiers par les automobilistes et, à travers eux, le transport par camions, c’était « les routiers sont sympas ». Faudra-t-il relancer cette campagne pour la période qui s’ouvre avec l’avènement annoncé des « méga camions » ?

Le Secrétariat d’Etat aux Transports vient en effet d’annoncer, non pas l’autorisation comme il a tenu à le rectifier, mais « une simple expérimentation » afin de pouvoir répondre aux questions que poserait la circulation de méga camions. Mais à quoi bon une expérimentation si l’on n’envisage pas d’autorisation à sa suite ?

Quel est donc le problème ? Simplement que l’on ferait circuler sur les routes françaises des camions de 25 mètres de long pesant 60 tonnes en charge, alors que les limites actuelles sont de 19 mètres et 40 tonnes avec des dérogations pour les 44 tonnes. L’argumentaire s’appuie sur le fait que des camions plus gros, cela fait moins de véhicules et donc moins de consommation de carburant, moins de rejet de gaz à effet de serre et moins… de congestion !

Il est des moments où l’on croit que l’on va tomber de son siège… de camion. Après des décennies de discours sur la multi-modalité des transports, sur le report du trafic de marchandises sur le ferroviaire, sur le développement durable, et après le Grenelle de l’Environnement, voilà qu’on envisage des camions encore plus gros que ceux qui encombrent déjà nos villes et nos villages. Malgré les bonnes intentions, en France 80 % des transports terrestres de marchandises sont effectués par la route et 12 % par le rail. En 25 ans, la longueur des autoroutes a doublé pendant que le réseau ferré exploité régressait de 10 % (Voir notre chronique « Les camions sur le train, ou le train sur la route ? » du 11 décembre 2007). D’innombrables déviations, ronds points et aménagements routiers ont été construits, à grands frais, depuis des décennies, qu’il faudra agrandir ou refaire, même si ces véhicules nouveaux ne sont autorisés que sur une part du réseau routier. Mais comme me disait un économiste havrais « Où est le problème, tout cela est bon pour le business »…

Alors que les discours vont bon train sur l’application du principe pollueur-payeur, sur les économies d’énergie, sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, c’est maintenant, plus que jamais, qu’il faudrait mettre en application l’eurovignette sur les poids lourds, les taxes kilométriques (sur la base des modèles suisse, allemand, autrichien et tchèque) pour réduire les émissions ou instituer enfin la taxe carbone.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

benlama bouchaib 25/06/2009 00:27

cherche des routiers sympa pour faire lille tanger dans esprit max et solidarié international la crise touche mon porte monnay mais pas ma solidarité humaine

amitié solidaire faisons un bout de route c'est nos futurs richesses
Impératif dois rentrer en france pour le 01 08 09
bendevals

Michel Lerond 25/06/2009 09:03


Ce n'est pas l'objet de ce blog, mais bonne chance quand même.
Michel