Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Michel Lerond
  • : Libre opinion sur les questions d'actualité en environnement et développement soutenable
  • Contact

Profil

  • Michel Lerond
  • Ecologue et essayiste. Dans notre pratique professionnelle, nous avons pu contribuer, notamment, à un meilleur accès à l’information sur l'environnement.

Recherche

Catégories

23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 08:51

C’est curieux comme certains personnages sont encensés, critiqués, oubliés puis ressuscités sans cesse. C’est sans doute le cas de Malthus, économiste britannique (1766-1834) qui a travaillé sur la relation entre population et production. Le malthusianisme impose un contrôle de la démographie, en limitant les naissances. Sa théorie s’appuie sur le constat que les ressources croissent moins vite que la population, ce qui conduit inévitablement vers la catastrophe, sauf si on limite la croissance de la population. Ce raisonnement relève du bon sens, si ce n’est que Malthus préconisait d’arrêter l’aide aux plus pauvres… Cette politique malthusienne, à ce jour, n’est appliquée qu’en Chine (et en Inde dans une certaine mesure), où elle aurait permis d’éviter 400 millions de naissances au cours des 30 dernières années ; cette politique étant maintenant remise en cause.

Cette façon de penser refait surface maintenant que l’on a conscience de l’épuisement des ressources fossiles et que l’on consomme les ressources « à crédit ». On comprend bien, en effet, que s’il faut l’équivalent de 5 ou 6 planètes pour vivre au niveau de consommation des Américains, c’est impossible. On comprend aussi qu’aucune croissance ne peut être infinie, pas même celle des Humains. La régulation des naissances est donc incontournable…

La population mondiale augmente de 1,5 million de Terriens… chaque semaine. Quel vertige ! L’ONU envisage une population mondiale de l’ordre de 8 à 10 milliards en 2050, pour 6,8 actuellement. L’Inde devrait être le pays le plus peuplé de la planète dès 2020. Toutefois la fécondité tend à baisser : 5 enfants par femme (niveau mondial) en 1950, 2,54 aujourd’hui et 2 seulement en 2050.

Au vu de ces constats, les rapports sur la croissance démographique soulignent tous son niveau insoutenable. Le plus alarmiste est peut être le rapport du WWF de 2008 « Planète vivante » qui affirme : « la croissance continue de la population et de l’empreinte écologique par habitant n’est pas soutenable » et ajoute que les impacts négatifs de cette croissance démographique peuvent être réduits par planification des naissances.

Des démographes, de plus en plus nombreux, appellent à ce que soit levé le tabou sur ces sujets, faute de quoi la croissance démographique pourrait générer une déstabilisation majeure liée à des pénuries alimentaires et en eau. Comme souvent en la circonstance, des militants un peu dogmatiques (y compris en France) vont jusqu’à se faire stériliser pour affirmer leur volonté de ne pas faire d’enfants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Lerond - dans Société
commenter cet article

commentaires

kerloen 19/03/2010 11:07


Pardon, je n'ai pas fini ma phrase de départ, d'habitude je relis... :)
Je voulais dire que les "néo-malthusiens" et les écologistes un peu radicaux sont bien vites classés "deep ecologistes" "fascistes"... Ce qui permet de mettre leurs arguments au panier sans plus de
discution.
Les quelques écolos qu'on peut qualifié de profonds que j'ai croisé n'ont rien de fascistes, ils sont simplements profondément cohérents. La première fois que cela m'est arrivé (4 jours dans les
Cevennes), j'ai pleuré en partant, de devoir rejoindre ce monde de dingues, d'admiration devant ce couple capable de construire et faire vivre un village en montagne de ses mains, d'accueillir les
gens les bras ouverts... des fascistes, oui, surement...


Michel Lerond 19/03/2010 11:38


Merci Kerloen de ces deux compléments d'argumentaire. C'est vrai qu'actuellement, on le voit bien à propos des modifications climatiques, ou pendant la campagne électorale des régionales, on
constate une dérive assez "passionnelle" dans les propos de certaines personnes. Il faut espérer davantage de raison pour faire face aux défis qui nous attendent, quoi qu'on en dise...
Michel


kerloen 19/03/2010 10:57


Ce mouvement que l'on peut abusivement qualifier de néo-malthusien, même si sur le fond ça n'a pas grand chose à voir, puisque l'argumentaire de ce monsieur était de permettre à une élite de
survivre sur notre belle planète, alors qu'aujourd'hui, il s'agit simplement d'un idéal de survie de l'espèce dans la paix...voir également ce site très intéressant.
http://biosphere.blog.lemonde.fr/
De plus en plus d'intellectuels et de médias commencent à parler de fascisme vert... Il y a des fascistes verts comme des bruns, des rouges...Les gens conscients que nous sommes lutterons toujours
contre.


Didier Barthès 24/02/2010 13:18


Vous évoquez la question qui fâche et laissez entendre la bonne réponse. Oui il est temps de se préoccuper de nos effectifs et c'est une erreur d'imaginer que nous sauverons la planète en étant
tous sobres et très nombreux. Il est urgent de commencer à nous reproduire un peu moins si nous voulons éviter que des régulations beaucoup plus cruelles ne se mettent en place. Aujourd'hui
l'humanisme n'est clariement plus du coté du natalisme.
Concernant Malthus je me permets de vous communiquer ce petit article que j'ai écrit sur mon propre blog à ce sujet
http://economiedurable.over-blog.com/article-malthus-l-evolution-du-regard-40481928.html
Bien sincèrement


Michel Lerond 24/02/2010 18:00


Merci Didier de cette contribution et de l'information concernant votre blog que je replace ici afin que l'on puisse disposer du lien direct. http://economiedurable.over-blog.com/article-malthus-l-evolution-du-regard-40481928.html
Je crois que nous sommes en phase.
Michel


Rémi_Manso 23/02/2010 23:13


Les militants "un peu dogmatiques" ne sont pas légion. Par contre il existe une association beaucoup pragmatique qui demande à ses concitoyens (et par delà à tous ceux des pays francophones) de
s'autolimiter à 2 enfants. Si son appel, ainsi que ceux des organisations étrangères équivalentes (Optimum Population Trust anglaise), est entendu sans trop de délai, avec l'aide de l'instruction
et du planning familial, nous pourrions peut-être éviter un milliard de naissances. Mais bien entendu pour cela il faudra que les personnes conscientes et motivées se joignent à ce combat...


Michel Lerond 24/02/2010 09:32


Merci Rémi de cette information qui devrait certainement être relayée par les médias. Il ne semble pas que ce soit le cas.
Michel

J'ajoute la référence du site internet en question : http://www.demographie-responsable.org/

Rémi a ajouté cette information utile : Concernant le « relais par les médias » de l'existence de la jeune association Démographie Responsable, il se trouve
que cette dernière vient d'être citée dans le récent dossier que l'hebdomadaire Le Point (du 11 février 2010) vient de consacrer au problème qui nous intéresse:
voir l'article d'Émilie Lanez, page 56, 1er paragraphe.
Merci pour votre ajout de l'adresse de notre site, Bien cordialement, Rémi Manso (président de DR)